Algérie Ferries : 1.400 milliards de centimes de pertes depuis la fermeture des frontières

Algérie – La trésorerie de la compagnie maritime nationale, Algérie Ferries, a été lourdement impactée depuis la fermeture des frontières avec des pertes qui ont atteint les 1.400 milliards de centimes.

Cette crise sanitaire sans précédent a eu d’importantes répercussions sur les différents secteurs économiques. Toutefois, il est vrai que le secteur du transport aérien ou maritime fait partie des plus touchés. Comme la compagnie Algérie Ferries qui a subi des pertes pouvant atteindre les 1.400 milliards de centimes de dinars depuis la fermeture des frontières en mars 2020.

En effet, le quotidien Echorouk a rapporté les chiffres détaillés dans le rapport établi par la compagnie maritime à l’intention du ministère des Transports. Le constat a par la suite été transféré aux services du Premier ministre. Cela à la lumière de la situation financière critique que traverse l’entreprise nationale.

Dans le détail, la filiale commerciale de l’ENTMV serait au bord de la faillite. D’autant plus que la direction de la société se trouve face à des difficultés financières. Elle n’arrive même plus à payer ses employés. Algérie Ferries s’est en fait retrouvée dans cette situation à la suite de la suspension de toutes les dessertes avec les pays étrangers.

Algérie Ferries : en détresse financière, la compagnie peine à payer ses salariés

En outre, il s’agit d’un déficit de 14 milliards de dinars algériens. Soit 1.400 milliards de centimes depuis l’arrêt de toute activité de trafic maritime. Sachant que la compagnie a dû annuler 750 croisières, perdre environ 500.000 voyageurs et plus de 150.000 véhicules. 

De ce fait, il a été procédé à la rédaction de ce rapport pour trouver une solution. Celle qui serait adéquate pour le paiement de la masse salariale. Il est à noter que l’entreprise s’est tournée vers une banque nationale pour couvrir ces dépenses. D’autant plus qu’elle n’a vendu aucun billet depuis le 18 mars 2020 à ce jour. Ce qui a fortement impacté ses revenus.

Par conséquent, les dirigeants de la compagnie ont interpellé les hautes autorités du pays, afin de se pencher sur ce dossier dans les plus brefs délais. Ils souhaitent que ce soit traité en urgence pour faire accélérer les choses. Mais aussi, afin de procéder à la reprise des traversées maritimes dans le futur proche.

Dans le cas contraire, Algérie Ferries serait exposée au risque de la faillite et des milliers de travailleurs risquent de perdre leurs emplois. Le premier responsable de la compagnie a notamment précisé que toutes les mesures sanitaires. Celles relatives à la sécurité des passagers seraient prises en considération en cas de reprise.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes