30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
samedi, 13 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAlgérie : La fermeture des frontières ébranle les compagnies d’assurances

Algérie : La fermeture des frontières ébranle les compagnies d’assurances

Publié le

- Publicité -

Algérie – La fermeture des frontières provoquée par la pandémie de la Covid-19 pèse de plus en plus lourd sur les compagnies d’assurances leur infligeant des pertes financières considérables. 

En effet, les mesures de restriction anti-Covid-19 ont engendré une chute de mobilité et une crise économique majeure en 2020 et 2021. Ces restrictions impactent abondamment tous les secteurs d’activité. À titre d’exemple, les compagnies d’assurances en Algérie nagent en pleine crise financière en raison de la fermeture des frontières. Le quotidien arabophone Echorouk relate l’information, dans son édition d’aujourd’hui 28 février 2021. 

Face à ce sinistre sanitaire qui pèse lourdement sur l’économie mondiale et nationale, les professionnels du secteur des assurances se heurtent à de nombreux écueils. Ces difficultés entravent fortement le développement économique de leurs entreprises. De ce fait, le principal problème pendant la crise du coronavirus est sans nul doute le manque de trésorerie.  

- Publicité -

En effet, les compagnies d’assurances ont perdu d’importantes sommes d’argent depuis la mi-mars 2020. Ce chiffre d’affaires en baisse est principalement dû à la mesure de gel liée à l’exercice de l’activité de transport aérien et maritime. La suspension temporaire de la délivrance des visas Schengen a également influé sur la performance monétaire. Cela puisque cette activité contribue fortement à la revitalisation de ces sociétés. 

| Lire aussi : La stratégie de Bousetouane pour rendre l’Algérie leader de l’IA en Afrique

Procédures de sauvegarde de l’économie et des entreprises 

Au regard des difficultés financières importantes que traversent les entreprises algériennes, les agents d’assurance vont prochainement procéder à une réunion. Un processus d’évaluation financière se déroulera donc les prochaines semaines. Cela en vue de trouver une solution aux différentes carrosseries victimes des pertes collatérales de Covid-19. Ces derniers, rappelons-le, subissent de plein fouet les conséquences de l’absence des voitures neuves sur le marché local.

Justement, le retour à l’importation de véhicules neufs permettra aux compagnies d’assurances de récupérer et de sortir de cette crise financière. À noter que la branche automobile représente à elle seule près de la moitié du chiffre d’affaires du marché algérien des assurances.

- Publicité -

| Sujet connexe : Automobile en Algérie : Pas d’importation de voitures avant 2022 ?

Cela intervient au moment où le ministère des finances a ordonné aux compagnies d’assurances de recouvrer les dettes accumulées de tous les clients. Les créances impayées ont atteint 7 milliards de dollars au premier semestre de l’année en cours. C’est en effet ce qu’ont indiqué, au média susmentionné, des sources bien au fait du dossier des assurances en Algérie. 

Il convient de rappeler les déclarations du ministère des Finances. Ledit département a en effet appelé tout assujetti à payer ses acomptes. Dans le cas contraire, les contrats garantie des accidents de la vie lui seront interdits.     

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -