13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
vendredi, 1 mars 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Ferhat Ait Ali dévoile les scandales du gouvernement précédent

Algérie : Ferhat Ait Ali dévoile les scandales du gouvernement précédent

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le Ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham estime que la privatisation des entreprises publiques était un véritable fiasco économique de par sa mise en œuvre par les gouvernements précédents.

Lors de son passage dans l’émission Dialogue Économique diffusée sur la télévision publique (ENTV), le Ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali Braham a vivement critiqué les décisions économiques désastreuses prises par les gouvernements précédents, notamment les procédures relatives à la privatisation d’entreprises publiques.

« La mise en œuvre de la privatisation a été désastreuse. […] La privatisation qui  garantit la vente de l’entreprise publique à sa véritable valeur marchande et assure que la plupart des employés gardent leur poste ou peuvent bénéficier d’une compensation financière, n’est pas un problème en soi », dénote-t-il.

- Publicité -

Dans ce sens, Ferhat Ait Ali a expliqué que le souci résidait dans la manière dont a été faite la privatisation par les gouvernements précédents, qui avaient vendu la majorité des entreprises publiques « au prix de dinar symbolique ». Une procédure de privatisation qui « n’a respecté aucun principe économique », s’est-il indigné.

Pour rappel, pas moins de 800 entreprises publiques privatisées et bradées au dinar symbolique par les ex-premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, seront nationalisées prochainement, avait annoncé le quotidien arabophone El Khabar le 30 janvier dernier.

Ferhat Ait Ali veut « libérer les CKD/SKD bloqués dans les ports »

Dans le même sillage, le Ministre de l’Industrie et des Mines a annoncé que les marchandises et conteneurs saisis depuis avril dernier seront remis en circulation à partir du 6 février prochain. Pour rappel, ces produits bloqués au niveau des ports représentent pour la plupart des kits CKD/SKD destinés aux usines d’appareils électroniques et électroménagers, qui sont pour la grande majorité, à l’arrêt depuis quelques mois.

- Publicité -

Par ailleurs, Ferhat Ait Ali a précisé que le blocage de ces conteneurs au niveau des ports algériens a généré des coûts considérables au gouvernement du fait que les dépenses été financées par le trésor public. Une situation qui ne peut plus durer, selon le ministre de l’Industrie qui a promis d’y remédier dans les plus brefs délais.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -