Algérie : La femme de Tayeb Meziani jalouse de ses fans ? On en sait plus

People – Membre clé de l’équipe d’Algérie de football, Tayeb Meziani compte de nombreux admirateurs et admiratrices. De quoi rendre jalouse sa femme, Malak Abdrabou ? Cette dernière s’est confiée sur le sujet. Voici ses réponses.

Loin des stéréotypes genrés ayant longtemps planer au sujet du football, la gent féminine n’hésitent plus à exprimer leur amour du ballon rond. Si le public est souvent composé de spectateurs masculins, les femmes envahissent progressivement les tribunes. Toutefois, si les prestations des joueurs attirés certaines, c’est le physique des footballeurs qui fait fantasmer d’autres. C’est le cas notamment du membre de l’équipe d’Algérie, Tayeb Meziani.

Considéré longtemps comme un espace exclusif des hommes, la présence des femmes dans les travées devient de plus en plus importante. Ces dernières sont-elles fans du jeu ou des joueurs ? Pendant que certains observent le match, d’autres préfèrent rincer l’œil et admirer la beauté des footballeurs. Par ailleurs, dernièrement, des fans portent une attention toute particulière au physique de l’attaquant, Tayeb Meziani.

Il faut avouer qu’être marié au sociétaire de Abha Club ne doit pas être facile. En effet, le membre des Fennecs a toujours eu un énorme succès, notamment auprès des dames. Son physique fait de lui une personnalité aimée des Algériennes. Alors cette situation, dérange-t-elle sa dulcinée, Malak Abdrabou qui partage sa vie depuis 4 ans ? Franche et directe, elle s’est livrée ouvertement sur le sujet.

Malak Abdrabou jalouse ? Elle se livre à cœur ouvert

Interrogée par un internaute, la maman de Malik a avoué que les compliments formulés par les fanatiques dans la cadre sportif ne la dérangent nullement. Toutefois, elle n’hésite pas à manifester de temps à autre une once de jalousie pour certaines femmes qui sollicitent le papa de ses enfants.

« Les fans ne me dérangent pas quand c’est dans un contexte sportif » a confié la ravissante brune. Cela avant de poursuivre : « Mais les filles qui n’ont pas froid aux yeux ! ». En tout cas, pour le moment, tout semble sous contrôle. Les deux tourtereaux filent, en effet, le parfait amour.

algérie meziani tayeb

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes