Faits Divers

Algérie : Une femme brûle et démembre son ex-mari à Djelfa

0
Algérie femme
S'abonner :

Algérie – Une femme vient de tuer son ex-mari avant de démembrer et brûler son corps dans un quartier de la localité d’El Djelfa en Algérie.

C’est un crime abominable qui vient de secouer la wilaya d’El Djelfa en Algérie. En effet, une femme vient d’assassiner son ex-mari avant de démembrer et soigneusement brûlé son corps au niveau d’un quartier de la localité d’El Djelfa en Algérie.

Cependant, selon les informations rapportées par Algérie 360, le fulgurant feu a démasqué l’acte monstrueux de la femme en interpellant les habitats de la localité. Ils ont donc pris soin d’informer les services de la Protection Civile de l’incendie à tire d’aile.

Une fois prévenus, les éléments de la Protection Civile de la wilaya d’El Djelfa se sont immédiatement rendus sur les lieux pour neutraliser l’incendie. Toutefois, ils ont remarqué la présence de certains éléments étranges. Sur ce fait, ils ont demandé aux services de Police de la localité d’intervenir.

Les experts ont confirmé l’hypothèse du meurtre. Par la suite, la mise en cause a été interpellé par les éléments de la police de la wilaya d’El Djelfa. Une enquête est en cours afin d’élucider les circonstances de ce crime atroce qui a provoqué la stupeur dans le quartier, rapporte le même média.

Une nouvelle étape cruciale dans la machine judiciaire en Algérie 

Ce ni le premier crime ni le deuxième à El Djelfa, les crimes ont connu un pullulement ces dernières années dans toute l’Algérie. À cet égard, le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a présidé hier dimanche 30 août, une réunion ministérielle durant laquelle plusieurs décisions ont été prises. Il s’agit d’une étape cruciale dans le secteur de la justice en Algérie ; rapporte la même source. 

Selon le média francophone, le président de la République a ordonné lors de cette réunion la lutte sans relâche contre le phénomène des gangs criminelles de quartiers qui sèment la terreur, afin de protéger les citoyens et les différents corps de sécurité.

Afin de contrarier la flambée de criminalité contre les enfants, le Président de la République a aussi chargé le ministre de la Justice d’élaborer une loi contre le fléau inquiétant de kidnapping.

En outre, le président a ordonné l’interdiction de l’importation, la vente, la possession, l’utilisation ou la fabrication d’armes blanches. Il a également commandé l’exclusion les membres de ces bandes, des procédures de grâce.

Article recommandé :  France : Deux sans-papiers Algériens en garde à vue pour vol et agression

Coronavirus Algérie : Bilan 31 août.. Baisse des contaminations

Article précédent

Ouverture des frontières Algérie : Voici la lettre d’un député à Tebboune

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.