AccueilActualitéAlgérieAlgérie : La femme de Tebboune vote à la place du président...

Algérie : La femme de Tebboune vote à la place du président (vidéo)

Algérie – La femme d’Abdelmadjid Tebboune vote à la place de son mari pour exprimer sa position ainsi que celle de son époux sur la nouvelle constitution. 

En effet, la femme du président de la république, Abdelmadjid Tebboune, a voté ce 1er novembre à l’occasion du référendum sur la constitution en Algérie à la place de son mari qui se trouve aujourd’hui en Allemagne pour des contrôles médicaux, rapporte le média arabophone El Bilad. 

Effectivement, la première apparition de la femme du président de la république, Abdelmadjid Tebboune dans l’espace public est donc dans les bureaux de vote dans la wilaya d’Alger, pour exprimer son choix quant à l’adoption ou pas de la nouvelle constitution. 

Vote sur la constitution en Algérie : Voici le taux de participation au 1er jour

Dans une déclaration à la radio nationale ce samedi 31 octobre; le président de l’autorité de contrôle des élections en Algérie; Mohamed Charfi a annoncé que le taux de participation au référendum sur la constitution du 1er novembre 2020 dans son premier jour dans les bureaux itinérants est de 11%. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le quotidien généraliste Echorouk dans son édition du 31 octobre 2020. 

Dans le même sillage, le même responsable a précisé que le processus se poursuit jusqu’à présent dans les bureaux itinérants dans les wilayas du sud. Il s’agit de la wilaya d’Adrar; Laghouat, Béchar, Tamanrasset, Ouargla, Illizi, Tindouf; El Oued et enfin la wilaya de Naâma. Le président de l’autorité de contrôle des élections a tenu à informer que ; mille observateurs électoraux seront répartis sur 850 bureaux de vote. Outre cela, Mohamed Charfi a de même indiqué que 350 mille bénévoles sont enregistrés dans la base des données des autorités.

Par ailleurs, et pour assurer le bon déroulement du vote en plein temps de pandémie ; le même orateur a souligné la mise en place d’un protocole sanitaire. Selon l’intervenant, de telles mesures devraient protéger les citoyens lors de l’exercice de leur devoir de vote. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes