14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
samedi, 18 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieCrise économique en Algérie : Le FCE tire la sonnette d'alarme

Crise économique en Algérie : Le FCE tire la sonnette d’alarme

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le FCE a tiré une nouvelle fois la sonnette d’alarme, face à la situation désastreuse qui marque l’actualité économique du pays.

En effet, dans communiqué rendu public le 02 février, le Forum des Chefs d’Entreprises (FCE) a exprimé son inquiétude face à la dégradation de la situation économique du pays, affichant sa préoccupation quant à l’avenir de la situation des entreprises nationales publiques et privées et de celle de leurs employés.

Ledit communiqué révèle les dessous de la crise qui secoue plusieurs entreprises œuvrant dans divers secteurs, notamment les deux géants emblématiques de l’électroménager, l’ENIEM et Condor en l’occurrence; qui ont annoncé la semaine dernière le licenciement de milliers de salariés et la mise au chômage d’un nombre considérable de leurs employés.

- Publicité -

L’organisation patronale a rappelé qu’à la fin de l’année 2019, elle avait déjà averti sur les conséquences gravissimes qu’engendreraient l’arrêt de plusieurs unités de production suite à la mise en œuvre « des dispositions de l’ABEF relatives l’obligation du différé de paiement » ou encore « le blocage des autorisations d’approvisionnements en kits et collections pour les filières de l’électroménager et de la téléphonie mobile »; souligne le communiqué.

Le FCE exhorte l’Etat à prendre des mesures d’urgence

Le Forum des Chefs d’Entreprises explique avoir prédit « l’augmentation de la facture d’importation, la pénurie des produits et son impact certain sur l’inflation et les prix, ce qui d’ailleurs, commence à se manifester sur le marché grand public. »; peut-on lire dans le communiqué du FCE.

D’après le FCE, 20% des employés de la filière ont été mis au chômage et ce taux sera certainement revu à la hausse très prochainement dans le cas où des mesures urgentes ne sont pas prises par les pouvoirs publics.

- Publicité -

Le patronat algérien a fait savoir en outre, qu’il se met à la disposition des pouvoirs publics et des opérateurs économiques afin de redresser l’économie nationale via des dispositifs pertinents, stopper la dégradation des entreprises en difficultés et éviter une instabilité sociale suite aux licenciements.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -