AccueilActualitéAlgérieAlgérie : À cause du tremblement de terre à Skikda.. Des familles...

Algérie : À cause du tremblement de terre à Skikda.. Des familles en difficulté

Algérie – Plusieurs familles sont en difficulté à Skikda, notamment celles vivant dans des logements fragiles, en raison du fort tremblement de terre qu’a subi la wilaya.

En effet, hier plusieurs wilayas de l’est algérien ont été témoins de tremblements de terre de divers degrés. Dont Guelma, Annaba, Constantine, Jijel et notamment Skikda où a été enregistrée la plus forte secousse qui a atteint 5,2 degrés sur l’échelle Richter. Un tremblement de terre qui a ainsi provoqué l’inquiétude de nombreuses familles en Algérie de la wilaya Skikda, beaucoup plus, celles en difficulté. Celles-ci vivent dans des logements anciens et fragiles, rapporte le quotidien arabophone Ennahar.

À Ain Bouziane notamment, le point le plus méridional de la wilaya de Skikda, qui est l’épicentre du tremblement de terre; des parties de plusieurs maisons se sont effondrées. En particulier celles datant de l’époque coloniale. Cependant, même les bâtisses les plus modernes ont fait l’objet de plusieurs fissures. Ainsi, les habitants de la commune ont déclaré vivre un aube noir. Tout le monde était terrifié en fait. Surtout les plus jeunes d’entre eux. Ils sont toujours sous le choc de ce qui venait de se produire, d’après la même source.

En outre, la commune d’El Harrouch, elle aussi, n’a pas dérobé à la règle. Cela concerne, en particulier, les vieux quartiers. Au niveau de ces derniers, des familles se retrouvaient dehors depuis l’aube. Leurs membres déclarent, à l’unanimité, ne pas vouloir retourner dans leurs maisons. Ces demeures ont été fortement endommagées et fissurées d’une manière irrévocable. D’autant plus que les répliques persistaient au cours de la journée. Ces secousses secondaires suscitaient la frayeur des familles.

Les hôpitaux et les établissements d’enseignement ont aussi été endommagés  

Les services publics ont aussi enregistré plusieurs dommages, y compris dans la région d’El Harrouch. Plus précisément, au niveau de plusieurs services de l’hôpital Ayeb El Derradji. Sur place, les murs des archives et de la pharmacie ont été endommagés. Des fissures ont été également observées au niveau du service de pédiatrie. De ce fait, le directeur de Santé de la wilaya de Skikda a déclaré que les dégâts seront résolus en fonction des capacités disponibles. 

Toutefois, dans le secteur de l’éducation, les dégâts ont été très importants au niveau du CEM de Sabou Mohamed. L’établissement se situe au centre de la commune d’El Harrouch. Les salles y ont été gravement endommagées. Chose qui a empêché les élèves de regagner les bancs de l’école. Notamment, dans les écoles primaires Ben Gharsallah et voisines. Toutefois, là-bas, les dégâts ont été moins importants. N’empêche que les cours ont quand même dû être suspendus pour la sécurité des enfants.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes