Algérie : la famille de Djamel Bensmaïl sera défendue par Mokrane Ait Larbi en justice

Algérie – Dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, l’avocat et défenseur des droits de l’Homme, Mokrane Ait Larbi, a annoncé qu’il va assurer la défense du défunt Djamel Bensmaïl, assassiné mercredi dernier à Tizi Ouzou. Voici les détails.

Fait nouveau dans l’affaire de l’assassinat du jeune artiste dénommé Djimmy, tué à Larbaa Nath Irathen. L’avocat et militant des droits de l’Homme, Mokrane Ait Larbi s’est constitué pour la défense de Djamel Bensmaïl, devant la justice. C’est de toute manière ce qu’on apprend, par le biais d’un communiqué rendu public hier sur la page Facebook de l’avocat. On relate pour vous l’information, ce mardi 17 août 2021.

Accusé à tort par une foule en colère de pyromanie en Kabylie, Djamel Bensmaïl a été lynché et brûlé. L’affaire a choqué et profondément ému tous les Algériens. Et ce, suite à la diffusion des vidéos du crime sur les réseaux sociaux. Parmi les indignés, Mokrane Ait Larbi qui a exprimé son soutien à la famille du défunt. L’avocat kabyle a ainsi demandé à représenter les droits de la famille de la victime devant la justice.

Le message de Mokrane Ait Larbi

« Je défendrai les droits de la famille de la victime, le défunt Djamel Bensmaïl », lit-on sur la page Facebook du défenseur des droits de l’Homme. À savoir, Mokrane Ait Larbi. « J’annoncerai ma constitution dès la présentation du dossier devant le juge d’instruction compétent », a ajouté le même intervenant.

Il est à signaler que ledit avocat a déjà eu à traiter des dossiers sensibles et importants durant sa carrière. Connu pour son franc-parler et ses prises de positions audacieuses, le militant ne mâche pas ses mots pour exprimer son opinion sur diverses affaires. Qu’elles soient politiques, économiques ou sociales. Me Mokrane Aït Larbi representera donc les intérêts de la famille Bensmaïl. 

Vous n’êtes pas sans savoir que trente-six (36) suspects dans l’affaire Djamel Bensmaïl ont été incarnés. C’est ce qu’a déclaré le directeur de la police judiciaire. Il s’agit alors de Mohamed Chakour. Cela lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’École supérieure nationale de la Police. L’opération se poursuit pour appréhender d’autres auteurs du crime.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes