AccueilÉconomieAlgérie : Vers l’exportation de masques et oxygène médical en Europe et...

Algérie : Vers l’exportation de masques et oxygène médical en Europe et Afrique

Algérie – Notre pays prévoit l’exportation de masques de protection et de l’oxygène médical vers l’Europe et l’Afrique.

Il est en effet attendu qu’interviennent des opérations d’exportation de masques chirurgicaux et de l’oxygène médical d’Algérie en destination de l’Europe et l’Afrique. C’est ce qu’a annoncé, le vendredi 7 mai à l’APS, une responsable au ministère de l’Industrie pharmaceutique.

Des autorisations d’exporter seront « prochainement délivrées » par le ministère du Commerce. Cela permettra aux producteurs locaux de masques de protection et d’oxygène à usage médical, de commercialiser leurs produits sur les marchés européen et africain. Le conseiller technique d’une entreprise s’est prononcé à ce sujet. Il s’agit en fait d’un cadre de Filmoplast.

Celle-ci est l’un des principaux fabricants de masques de protection en Algérie. Farid Alleg a donc pris la parole à cet égard. Il a expliqué que la société ambitionne d’exporter sa production excédentaire de masques vers la Tunisie. Chose qui, d’après lui, surviendra dans un premier temps. Il a également souligné un élément supplémentaire.

L’orateur a fait part de la conclusion éventuelle de nouveaux accords. Il a mentionné de possibles partenariats en Espagne, en Tanzanie, au Sénégal et en Mauritanie. Le locuteur a dit qu’on est encore en phase de discussions. 

Masques et oxygène algériens sur les continents européen et africain : Les quantités à exporter

Le même cadre a dévoilé davantage de détails. Il a informé que la marque procédera au lancement des distributeurs automatiques de masques au niveau de tous les centres commerciaux du pays en premier lieu. Ensuite, dans des lieux publics tels que les stations de tramway et de métro. Ce sera pour juste après l’Aïd El Fitr.

Calgaz Algérie est une société spécialisée dans la production du gaz industriel. Elle a révélé sa démarche d’exporter un million de litres d’oxygène vers la Tunisie. Par ailleurs, Asma Adimi, la sous-directrice de la protection et du développement industriels a déclaré que l’exportation des masques de protection était devenue possible.

C’est le cas, selon elle, depuis la levée d’interdiction temporaire. Cette dernière concernait certains produits liés à la lutte contre la propagation contre l’épidémie. Adimi ajoute autre un autre aspect de la question. Elle précise que le ministère du Commerce déterminera les quantités de masques destinés à l’exportation.

La détermination en question obéira à une étude dont une partie sera effectuée par le département ministériel de l’Industrie pharmaceutique. Selon la même source, cette autorisation leur a été accordée grâce notamment au flux important des capacités à produire ces masques de protection contre le coronavirus au cours de ces derniers mois. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes