Algérie : L’expert en chant de chardonneret (Maknin) de retour à la télé

Algérie – Le retour de l’expert en chant de Maknin, appellation algérienne du chardonneret, le plus connu en Algérie, Hassan, se fait sur une chaine TV, pour le plus grand bonheur des amateurs de ces oiseaux exceptionnels.

En effet, Hassan, l’expert en chant de chardonneret, appelé Maknin en Algérie, fait son retour sur la chaîne de télévision algérienne Lina TV. Dans l’émission Nas we can, il explique alors avec amour et passion les différentes mélodies de cet oiseau extraordinaire, ainsi que les différents types de Maknin qui diffèrent selon les régions dans lesquelles ils ont été dressés.

Dans le détail, cet homme passionné par les animaux en général, par la nature, et par le chardonneret en particulier, évoque et explique avec dévouement les différents chants que produit cette espèce si exceptionnelle. Le chardonneret est un oiseau capable de reproduire tous les chants de ses congénères, et qu’on peut également dresser.

C’est vrai qu’en Algérie, tout le monde adore ce type d’oiseaux et on trouve beaucoup de personnes qui prennent leur dressage vraiment au sérieux. Hassan, en fait évidemment partie. L’expert est même capable de reconnaître un Maknin à travers son chant, sans même le voir. 

De plus, l’oiseau en question, comme l’a expliqué le dresseur, peut aussi reproduire tous les sons qu’il peut entendre dans la nature. Ceci, en passant par les pas des sabots des animaux, le son de l’eau qui coule. Mais aussi les instruments de musique, tels que le luth, la mandoline et autres.

Le chardonneret, un oiseau qui symbolise l’Algérie

En effet, le Maknin symbolise l’Algérie, à travers cette passion qui serait transmise de génération en génération. Ceci, de par sa beauté, mais aussi ses exceptionnelles mélodies. De même que Hassan estime qu’il pourrait passer quarante-cinq (45) jours à parler du Maknin sans pour autant cerner toutes les facettes de cet univers.

De plus, cet oiseau est aussi symbole de liberté dans le pays. Il véhicule un message d’espoir et de paix pour de nombreux Algériens. Ceci, en raison du chant qui a été inventé par le défunt artiste algérien, Mohamed El Badji. Une figure de la résistance algérienne pendant la guerre de libération

L’auteur compositeur et interprète a été emprisonné, torturé et condamné à mort. Et il a fini par sortir de prison. Durant son passage en prison, il a pu composer la chanson mythique « Ô joli Chardonneret ». La chanson a été interprétée par la suite par de nombreux artistes algériens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes