AccueilPolitique« L’Algérie est le seul pays africain qui a appris à la...

« L’Algérie est le seul pays africain qui a appris à la France à la traiter avec respect », estime un chercheur Tchadien

Politique – Un chercheur tchadien a estimé que l’Algérie est le seul pays africain ayant appris à la France à le traiter avec respect. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de cet article du 14 octobre 2022.

Idriss Ayat, un chercheur tchadien, a déclaré que l’Algérie est le seul pays africain qui a appris à la France à le traiter avec respect. Ces propos viennent commenter la visite de la Première ministre française, Elisabeth Borne, en Algérie. La cheffe du gouvernement s’est en effet rendue en Algérie accompagnée d’une importante délégation.

Dans le détail, le chercheur tchadien, résidant au Koweït s’est exprimé via une publication sur son compte Twitter. Il a estimé que les autres pays africains, notamment les pays d’Afrique subsaharienne, devraient suivre l’exemple de l’Algérie à cet égard. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk, dans son édition d’aujourd’hui.

La Première ministre français effectue sa première visite officielle en Algérie. Et à cet effet, elle a réuni pas moins de 16 membres du gouvernement français pour l’accompagner. Elle a été reçue lundi par le président Abdelmadjid Tebboune au siège de la Présidence de la République. Le Premier ministre algérien était présent. Tout comme les ministres des Affaires étrangères, de la Justice et de l’Intérieur.

France – Algérie : les partenariats bilatéraux au cœur des discussions

Elisabeth Borne s’est exprimée lors de l’inauguration du forum algéro-français organisé lundi. Elle a ainsi indiqué que l’Algérie est le partenaire économique préféré de la France. Elle a aussi souligné que les hommes d’affaires français sont prêts à investir en Algérie, à la lumière du partenariat économique renouvelé entre les deux pays.

De son côté, le Premier ministre algérien Aimene Benabderrahmane a renouvelé l’engagement du gouvernement à accompagner les investisseurs français et étrangers. Ceux qui souhaitent entrer sur le marché algérien. Ajoutant qu’il s’attend à ce que la rencontre entre les opérateurs économiques français et algériens aboutisse à de bons résultats. Notamment pour les deux parties.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes