28.9 C
Alger
28.9 C
Alger
lundi, 17 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : vers un essor de la commercialisation de voitures par la...

Algérie : vers un essor de la commercialisation de voitures par la formule Mourabaha

Publié le

- Publicité -

Automobile – Les spécialistes de la finance s’attendent à une recrudescence de la commercialisation de voitures par la formule Mourabaha avec le lancement des usines de montages en Algérie. Retrouvez plus d’informations à ce sujet dans la suite de cette édition du mercredi 29 mars 2023. 

Après plusieurs années de stagnation, le marché algérien de l’automobile a repris des couleurs. Désormais, plusieurs voies s’offrent aux Algériens pour acquérir des véhicules. En tenant compte de ces nouvelles donnes, les banques se retrouvent à lancer la formule Mourabaha pour accompagner les consommateurs dans l’achat de voitures en Algérie. 

C’est ce qu’a indiqué Ismail Boukhalfa, professeur d’économie, dans une déclaration à la presse. Celle-ci a été reprise par le quotidien arabophone Echaab, dans son dernier numéro. En effet, le spécialiste prévoit un essor des crédits halal pour l’acquisition d’engins selon les préceptes de la charia. 

- Publicité -

Le porte-parole a prédit un bel avenir pour la finance islamique dans le secteur de l’automobile. Il a souligné un paramètre qui peut favoriser cette voie. Il s’agit du lancement de l’usine de la marque Fiat à Oran. Selon ses estimations, la commercialisation des véhicules par la formule Mourabaha va exploser. Et ce, avec l’entrée des produits du groupe Stellantis sur le marché algérien. 

Mourabaha : une garantie de liquidité pour les banques, selon le spécialiste

Dans ce sens, Dr Boukhalfa a indiqué que la finance islamique vise à faire atterrir les DZ qui n’ont pas de compte bancaire. Selon lui, elle permet aussi de restituer une partie de l’économie informelle au système financier. Il a expliqué que cela fournirait une liquidité financière importante qui contribue à faire avancer la roue du développement local et à encourager l’investissement. 

Par ailleurs, le même locuteur a estimé que cette formule de financement gagne considérablement de popularité en Algérie. Cela en raison de conformité au principe de la religion. Selon ses dires, la finance islamique a connu une croissance remarquable dans notre pays au cours de l’année précédente. Et ce, avec le lancement de nouvelles institutions et services dédiés à cet égard. 

- Publicité -

En outre, il sied de souligner que la commercialisation de voitures par la formule Mourabaha adopte un système de partage des profits et des pertes avec le client. Dans ce cas, la banque achète la voiture au vendeur puis la revend au client à un prix plus élevé. Toutefois, la valeur du bénéfice est déterminée à l’avance entre les deux parties.  

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -