Devise Algérie

Algérie : Le transfert d’argent des émigrés vers leur pays en baisse en 2020

1
envoi transfert argent france algérie
S'abonner :

Algérie – Selon la Banque Mondiale, les transferts d’argent par les émigrés vers leur pays d’origine, connaîtront une régression d’environ 20% en 2020; et pour cause, la pandémie du Coronavirus.

En effet, selon un nouveau rapport de la Banque Mondiale, les fonds d’argent envoyés par les émigrés vers leur pays d’origine « devraient chuter brutalement d’environ 20% cette année »; a rapporté ce 23 avril, l’hebdomadaire français Courrier International. Selon la BM, cette diminution est engendrée par les restrictions liées au confinement, à la fermeture des frontières et la suspension du trafic aérien et maritime; ainsi qu’aux difficultés économiques induites par la pandémie du nouveau Coronavirus.

De son côté,  le quotidien économique britannique le Financial Times a estimé que les envois de fonds des émigrés diminueront probablement de plus de 100 milliards de dollars dans le monde cette année. Il indique, dans ce sens, que l’institution de Bretton Woods, a calculé que ces transferts vers les pays à revenus faibles et intermédiaires devraient passer, du niveau record de 554 milliards de dollars atteint en 2019, à 445 milliards de dollars, soit un effondrement de 20%.

Cette baisse représente un coup dur pour les pays où cet argent est « une source vitale de financement pour les pays en développement, qui sont confrontés au chaos économique provoqué par la pandémie »; a signalé le président de la BM, David Malpass, souligne pour sa part le magazine français Le Point.

Le transfert de l’argent coûte plus cher pour les Algériens

En parlant de transfert d’argent depuis l’étranger, il est utile de signaler à nos lecteurs de la diaspora, que les opérations de transfert bancaire d’argent depuis la France coûtent 64% plus chères pour les ressortissants Algériens établis dans l’Hexagone; par rapport aux pays voisins (Maroc et Tunisie). Soulignons que ces transferts sont effectués via des sociétés de transferts d’argent (STA).

En effet, selon une étude réalisée par l’association française de protection du consommateur « UFC Que choisir »; un transfert d’argent depuis la France vers l’Algérie coûte en moyenne 9.5% du montant transféré, contre un coût de 7% vers la Tunisie et de 4.9% vers le Maroc. Ainsi, l’Algérie est la destination la plus coûteuse pour les transferts d’argent de particuliers à partir de la France.

Par exemple, pour 170 euros transférés depuis la France vers l’Algérie, via une STA; un montant de 11 euros est payé par le client au titre des frais sur l’acte et 5.2 euros au titre des frais sur le change. La commission sur les transferts d’argent devraient baissaient en fonction de l’augmentation des volumes de fonds transférés; a relevé l’UFC rappelant que le marché britannique répond à cette logique; rapporte le site économique Algérie Eco.

Les Algériens établis en France pourraient opter pour le transfert d’argent via des STA en ligne; car ces dernières exigent une moyenne de tarifs appliqués de 2.6% du montant; contrairement à la moyenne pratiquée par les STA traditionnelles qui est de 7.3%. Néanmoins, la non-généralisation du paiement et des transactions en ligne en Algérie pénalise fortement ces émigrés.

Tebboune promet de faciliter l’ouverture des comptes en devise

Rappelons dans ce contexte, que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait annoncé en février dernier, lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision russe RT (Russia Today); qu’il était nécessaire de faciliter l’ouverture et l’alimentation des comptes bancaires en devises. Une mesure visant à supprimer les contraintes rencontrées par les Algériens résident à l’étranger lors du transfert de leur argent vers le pays. 

Par cette déclaration, le président de la République, renforça sa promesse visant à « lutter efficacement contre le blanchiment d’argent et autres évasions fiscales; tout en combattant le transfert illicite de capitaux ». Pour sa part, la Banque d’Algérie avait également appelé en décembre dernier; les banques et les institutions financières Algériennes à faciliter l’ouverture des « comptes devises pour les particuliers. »

Il convient de rappeler par ailleurs que la Loi de Finances 2020 autorise les ressortissants algériens à transporter; à l’entrée ou à la sortie du territoire national, le montant de 5.000 Euros; ou leur équivalent en d’autres devises, sans déclaration aux services de douane.

Article recommandé :  Algérie : Comment l'inexistence de bureaux de change a créé le marché noir de devises

Algérie : Confinement allégé pour Blida, nouveaux horaires pour les autres Wilayas

Article précédent

Coronavirus : Soolking lance une collecte d’argent pour l’Algérie

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

On a beau ouvrir des comptes en devises, mais on ne peut pas recevoir de l’argent de l’étranger sans un tas de « preuves » , de plus cet argent vous est remis en Dinars avec le taux bancaire. Quel Algérien émigré peut il , dans ces conditions envoyer de l’argent à ses proches ?