AccueilActualitéAlgérieAlgérie : l'ENTV se serait appropriée les locaux de Dzair TV et...

Algérie : l’ENTV se serait appropriée les locaux de Dzair TV et Numidia TV

Algérie – L’Entreprise nationale de la télévision (ENTV) aurait acquis les locaux des deux chaînes privées algériennes, à savoir Dzair TV et Numidia TV. On vous dit tout, ce 16 février 2022.

Le média en ligne Awras qui cite des sources rédige que la télévision publique en Algérie aurait officiellement obtenu les sièges des chaînes Dzair TV et Numidia TV. Autrement dit, les chaînes de Ali Haddad et Mahieddine Tahkout. Pour rappel, ces derniers purgent actuellement leurs peines en prison.

Selon la même source, la télévision nationale aurait décidé de transférer les chaînes TV6, TV7, et son département marketing. Ils devraient désormais s’installer dans les anciens locaux de Dzair News à Said Hamdine. D’autre part, le site d’information indique que l’ENTV diffuserait la chaîne TV5 et la chaîne parlementaire au siège de la chaîne Numidia News. À savoir, celle qui appartenait à l’homme d’affaires présentement incarcéré, Mahieddine Tahkout.

Par ailleurs, il convient de noter que l’ENTV souffre d’un manque d’espace dans ses bureaux. De ce fait, le siège de la télévision publique au boulevard des Martyrs à El Madania n’est plus en mesure d’accueillir le grand nombre de chaînes. C’est-à-dire celles qui ont été récemment ouvertes au cours des deux dernières années.

Numidia TV s’efface et revient ?

Traduits devant les tribunaux, les deux hommes d’affaires ont été condamnés pour des affaires de corruption. Ainsi, le pouvoir judiciaire avait décidé en 2020 de rendre étatique les propriétés des deux détenus. À l’instar de leurs chaînes de télévision. Dans ce contexte, on a indiqué que la chaîne internationale AL24 allait également obtenir l’autorisation de travailler au Centre international de conférences (CIC) Abdellatif Rahal.

Rappelons par ailleurs que le gérant de l’administration du groupe ETRHB Haddad avait fait une déclaration. En clair, le groupe avait été officiellement nationalisé. Cela, pour devenir une entreprise exclusivement gérée par l’État. Et donc, une propriété du Trésor public.

Dans le même contexte, le gouvernement a nationalisé les propriétés de toutes les sociétés affiliées à Mahieddine Tahkout. Et même des frères Kouninef. Tandis que le pouvoir judiciaire cherche encore à récupérer les biens des hommes d’affaires à l’étranger.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes