Algérie : Entretien de Tebboune avec la presse.. Ce qu’il faut retenir

Algérie – Le président Tebboune a accordé ce 1er mars, un entretien à la presse nationale, durant lequel il a abordé de nombreuses questions nationales et régionales. Voici l’essentiel de ses déclarations.

- Advertisement -

En effet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a accordé, ce 1er mars 2021, une entrevue à des responsables de certains titres de la presse nationale, lors de laquelle de nombreuses questions d’ordre national et régional ont été évoquées.

« L’Algérie renaît toujours de ses cendres tel un Phénix »

Ainsi, durant l’entretien qui a été diffusé dans la soirée de ce lundi 1er mars sur la chaîne nationale ENTV, le président Tebboune a taclé le Maroc, sans le citer explicitement, en indiquant que « le pays voisin » mène actuellement une guerre médiatique et électronique sans cesse contre l’Algérie. Des attaques menées, notamment, précise-t-il, en propageant des rumeurs sur la « prétendue gravité de sa maladie ».

« Près de 97 sites émettant depuis des pays voisins, propagent des rumeurs et des fausses informations concernant l’Algérie ». C’est en effet ce qu’a lancé le président de la République, lors de sa rencontre avec les quelques organes de la presse nationale. « Quel que soit le moment que vit notre pays, l’Algérie, fini toujours par renaître de ses cendres, tel un Phénix », a clamé Tebboune.

L’ANP « est l’une des armées les plus professionnelles »

Questionné sur le rôle de l’armée nationale populaire dans le pays, le président Tebboune a affirmé que l’ANP a atteint un degré de maturité, de professionnalisme et de discipline qui n’ont pas d’égal.

« Je suis le chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale », a souligné le président. « Contrairement à ce qui est véhiculé ici et là, notre armée ne fait pas de politique. Elle est l’une des armées les plus professionnelles », a-t-il ajouté.

Moralisation de la vie politique 

Le président a également indiqué lors de la même entrevue que « l’argent sale circule toujours dans la société ». Un phénomène qui, selon lui, nuit grandement à la société et à ces institutions. Il ne peut être éradiqué du jour au lendemain, a noté le chef de l’État .

« Les prochaines élections législatives n’auront rien à voir avec les pratiques du passé », a-t-il rassuré par la suite.

En outre, Tebboune a promis un « vaste changement » ministériel. La mesure interviendra après l’organisation des élections législatives. Il s’est ainsi engagé « à revoir la composante gouvernementale » d’ici les 3 mois à venir.

Les réserves de change estimées à « 42 milliards de dollars »

En effet, selon le président Tebboune, les réserves de changes de l’Algérie sont estimées à 42 milliards de dollars.

Dans le même sillage, le président Tebboune a défendu le renforcement de la production nationale. Il se félicite que pour « la première fois, les entrées de l’agriculture dépassent celles des hydrocarbures. Elles s’élèvent à plus de 25 milliards de dollars ».

Algérie profonde et zones d’ombre

Lors de cette même rencontre, Tebboune a réitéré son engagement envers les zones d’ombre de l’Algérie profonde. Selon lui, le pays compte environ 15.000 zones d’ombre avec une population de près de 8 millions d’habitants répartie à travers le territoire national.

« Il est inconcevable que les habitants de ces zones continuent à parcourir de longues distances pour se procurer de l’eau », a-t-il déclaré. En conséquence, « il nous faut un nouveau réaménagement du territoire », a-t-il ajouté.

Géopolitique et rôle régional de l’Algérie

« L’Algérie demeure et demeurera une puissance africaine et régionale, et tous les conflits africains nécessitent toujours l’intervention de l’Algérie. C’est le cas en Libye et au Mali ». C’est dans ces mots que le président a défini le rôle géostratégique de l’Algérie dans les question régionales.

« J’en veux pour preuve, les réunions de l’Union Africaine qui ne pourraient se tenir sans la présence de l’Algérie », a-t-il étayé son propos. « Nous jouissons de bonnes relations avec les USA et l’Union Européenne. De même pour les pays du Golfe, malgré certaines petites divergences. L’Algérie est en train de retrouver sa place et sa grandeur. Tout ça en préservant sa souveraineté », a affirmé Tebboune.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes