Algérie : Entretien de Tebboune avec les médias.. Ce qu’il faut retenir

Algérie – Le président Tebboune a accordé ce 4 avril, un entretien à la presse nationale, durant lequel il a abordé de nombreuses questions nationales et internationales. Voici l’essentiel de ses déclarations.

- Advertisement -

En effet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a accordé, ce 4 avril 2021, un entretien à des responsables de certains titres de la presse nationale, durant lequel de nombreuses questions nationales et internationales ont été évoquées.

« Pas de pénuries durant Ramadan »

Le président de la République a indiqué dimanche que les algériens ne feront pas face à des pénuries durant le mois de Ramadan. « S’il faut importer tel ou tel produit, les moyens financiers existent sont là. »; a indiqué Tebboune qui a fait savoir qu’il avait instruit le ministre du Commerce, Kamel Rezig d’être « vigilant et ferme » vis-à-vis des « opportunistes et spéculateurs ».

Récupération de l’argent volé : Ce qu’a dit Tebboune

Par ailleurs, Tebboune, a réitéré son objectif visant à récupérer « l’argent des Algériens détournés à l’étranger ». « Cela été et reste un de nos objectifs essentiels. Certains pays européens se sont même engagés à nous apporter leur soutien dans le domaine »; a précisé le président.

« L’Union européenne ne veut pas être complice. Prochainement, de bonnes nouvelles seront annoncées […] Nous avons déjà récupéré près de 46 biens immobiliers grâce aux efforts notre ambassadeur en France ». Poursuivant, Tebboune a toutefois souligné que « l’opération avait été ralentie pour cause de la pandémie »; déplore-t-il.

« L’Algérie a baissé les importations de 10$ milliards »

Abdelmadjid Tebboune s’est réjoui de la forte baisse de la facture des importations au titre de l’année 2020. « En 2020, nous avons baissé les importations de dix milliards de dollars », s’est-il félicité.

En outre, le président de République a indiqué que la situation économique est en amélioration. « Concernant les start-ups, l’Algérie a inscrit son nom pour la première fois sur la scène régionale et peut-être mondiale. Les choses vont dans le bon sens. »; a-t-il précisé.

Marché parallèle et valeur du Dinar : Tebboune se prononce

Toujours lors de son entrevue télévisée, Abdelmadjid Tebboune s’est penché sur la question de prolifération du secteur informel; en pointant du doigt l’impact négatif du marché noir sur l’économie nationale.

« Le marché informel a commencé à prospérer lors de la décennie noire », a-t-il signalé. Il poursuit, en s’exprimant « contre » la changement de la monnaie nationale; le dinar algérien en l’occurrence. Pour lui, ce n’est pas une « solution viable » pour récupérer les milliards de dinars qui circulent sur le marché algérien.

« Le montant [des capitaux circulant dans le marché noir] est estimé entre 6.000 et 10.000 milliards de dinars », a-t-il précisé. Toutefois, d’autres solutions sont à privilégier; notamment la finance islamique qui pourrait absorber une bonne partie des fonds circulant sur le marché noir.

Corruption et argent sale : Tebboune s’exprime

Le Chef de l’Etat est également revenu sur l’argent sale en affirmant qu’il y a une complicité entre des parties occultes; ce qui rend difficile les efforts déployés pour mettre la main sur ces capitaux.

Il a cité à titre d’exemple, le cas d’un homme d’affaires actuellement emprisonné, sans le citer, qui a réussi « à payer les services d’un lobbyiste étranger ». Il a aussi donné l’exemple d’un individu, sans le citer; qui a « reçu la somme de 300.000 dollars », en collaborant avec des services de renseignement étrangers.

Automobile : « Vers la 1ère voiture Made in Algeria d’ici 2022 »

Lors de son entretien de ce 4 avril, le président Tebboune a annoncé la possibilité d’entamer la construction de la 1ère voiture « Made in Algeria » avant la fin du premier semestre 2022; avec un taux d’intégration avoisinant les 40%. « L’industrie automobile induit de multiples petites entreprises lesquelles créeront de l’emploi et de la richesse », a-t-il indiqué à cet égard.

Projet de déchéance de la nationalité : Tebboune annonce l’annulation

Le président de la République a révélé le retrait du projet de déchéance de la nationalité. Dans ce sens, il a expliqué que le retrait de ce projet avait été décidé « pour éviter toute mal-interprétation et que ce n’est pas à une minorité [de comploteurs]; qui va imposer un choix aussi important et qui concernera des millions d’Algériens », souligne-t-il. « Nous allons recourir à d’autres moyens pour faire face aux minorités qui complotent contre notre pays »; a-t-il indiqué à ce propos.

« J’ai reçu Belmadi, c’est un homme qui fait un travail excellent »

Le président Tebboune a confirmé, durant son entrevue, avoir reçu Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe nationale de football. « Je confirme c’est vrai, j’ai reçu Belmadi. Un homme bon. Un homme qui a fait un travail excellent. Il a remonté le moral aux Algériens et il mérite tout le bien »; a-t-il déclaré.

Dans ce sillage, le Chef de l’Etat a indiqué que la jeunesse est un « élément salvateur » pour la Nation. « Si la jeunesse de 1954 ne nous avait pas sauvés, nous serions toujours sous la dominations du colonisateur », a-t-il ajouté.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes