Algérie : des entrepreneurs gèlent leurs activités commerciales avec la France

Algérie – Le président de l’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA), Mouloud Kheloufi, annonce le gel des activités commerciales avec les entreprises en France.

En effet, à la suite des conflits politiques entre les deux pays, des mesures drastiques ont été prises à l’encontre de la France comme celles annoncées par les entrepreneurs en Algérie, qui ont décidé de cesser toutes leurs activités commerciales avec les entreprises françaises.

Au fait, le président de l’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA), Mouloud Kheloufi, s’est prononcé à ce sujet au micro de DZ News. Il a, au fait, déclaré qu’en leur qualité de citoyens algériens, avant tout, et de partenaires sociaux, ils devaient réagir à leur façon aux critiques du Président Emmanuel Macron.

De ce fait, les entreprises membres de l’AGEA ont décidé de couper les ponts et de suspendre toutes les relations commerciales avec la France. Cela, en passant par les contrats en cours d’étude ou ceux déjà actifs. Il est vrai que la décision, selon le locuteur, n’était pas facile à prendre, mais ils se devaient de le faire pour préserver la dignité du pays.

Algérie : pas de dossiers de visas vers la France pour les entrepreneurs

En outre, concernant les demandes de visas, le même responsable a révélé que le bureau a décidé de ne pas émettre de dossiers pour la France. Au fait, il a précisé que les entreprises algériennes peuvent parfaitement entreprendre des relations commerciales avec d’autres pays. D’ailleurs, il a souligné que ces opérateurs ont de très bonnes relations avec l’Italie, l’Espagne et même avec la Chine.

Dans le détail, Kheloufi a indiqué que jusque-là le nombre des entreprises qui ont procédé à ce boycott varie entre 30 et 35. Tandis que d’autres sont toujours en étude de leur situation pour ne pas impacter leur business et réussir à franchir le cap. Et ce, afin de couper tous les rapports commerciaux avec les entreprises françaises, notamment celles présentes en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes