Algérie : vers l’enseignement de l’anglais à partir de la 3ᵉ année primaire ?

Algérie – Plusieurs inspecteurs se sont réunis, récemment, afin de mettre sur la table le projet de l’enseignement de l’anglais à partir de la 3e année primaire. Ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous. 

En effet, des inspecteurs pédagogiques de l’enseignement primaire se sont présentés, récemment, au ministère de l’Éducation nationale. Cela, afin de présenter quelques suggestions dans le cadre de la réforme et de la restructuration de l’enseignement primaire. Parmi les nombreuses propositions, il y a notamment celle qui suggère d’appliquer l’enseignement de l’anglais à partir de la 3e année primaire en Algérie. 

Vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! Dzair Daily vous livre, ce jeudi 25 novembre 2021, plus de détails à cet égard. Ainsi et comme cité précédemment, le ministère de l’Éducation nationale prévoit de bouger les choses dans son secteur. Cela, en concrétisant certaines idées qui contribueront à améliorer la qualité de l’enseignement et à relever le niveau des élèves. 

Sachant qu’il a été proposé dans un premier temps d’intégrer la langue anglaise dans le programme de la 3e année primaire. Et ce, à raison d’une heure par semaine. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition de ce mercredi. 

Les autres suggestions des inspecteurs pédagogiques

Ainsi, plusieurs inspecteurs de l’enseignement primaire ont ouvert, récemment, la discussion sur le dossier de la réforme de l’enseignement dans le cycle primaire. Notamment après que le ministre de l’Éducation nationale, à savoir Abdelhakim Belabed, a annoncé la décision d’annuler l’examen de fin de cycle primaire. Ou plus connu sous le nom de l’examen du cinquième.

Sachant que cette résolution a été appliquée de manière permanente en la remplaçant par l’évaluation continue. Ce n’est pas tout ! Il a été également proposé d’abandonner le système d’enseignement primaire en cinq ans. Et par conséquent, de revenir à l’ancien système de six ans. Un système qui, pour rappel, a été aboli en 2009 à l’époque de l’ancien ministre Boubekeur Benbouzid.

Et pour cause, il a été remarqué que 40% des élèves de cinquième année primaire qui passent au collège ont tendance à échouer en première année. En remplaçant le système d’enseignement primaire actuel par l’ancien ; l’élève pourra obtenir tous les enseignements de base et secondaires dans toutes les matières de manière régulière. Et ce, en l’espace de six ans au lieu de cinq actuellement. C’est aussi ce dont nous informe la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes