AccueilActualitéAlgérieAlgérie - Enquête exclusive (M6) : Des mineurs filmés sans autorisation ?

Algérie – Enquête exclusive (M6) : Des mineurs filmés sans autorisation ?

Algérie – L’ARAV dénonce les pratiques de manipulations observées dans l’émission d’Enquête exclusive de M6, jugeant que certaines images visibles dans le reportage, intitulé « Algérie, le pays de toutes les révoltes », ont mis en scène des mineurs.

Diffusé dans la soirée du 20 septembre dernier sur la chaîne TV M6, le documentaire d’Enquête exclusive qui a outré les Algériens et a porté un regard biaisé sur l’Algérie, continue de susciter de vives réactions tant en Algérie qu’en France. Ce 23 septembre, c’est l’Autorité Algérienne de régulation de l’audiovisuel (ARAV) qui s’est exprimée sur ledit reportange; en dénonçant « des manipulations de l’image par M6 »; selon ce qu’a rapporté l’APS.

Ainsi, face à la diffusion du documentaire intitulé « Algérie, le pays de toutes les révoltes », l’ARAV a partagé dans un communiqué « sa totale réprobation concernant toute exploitation de la communication audiovisuelle attentatoire à la protection de l’enfance et de l’adolescence; crédo des valeurs déontologiques et éthiques qui caractérisent l’exercice de l’activité audiovisuelle ».

Alors que le documentaire comporte « des images visibles où des mineurs sont mis en scène »; l’ARAV n’a pas hésité à souligner qu’il s’agit de pratiques « professionnellement intolérable »; constituant « une grave atteinte » à l’un des enjeux primordiaux universellement admis en matière de communication audiovisuelle.

L’autorité a d’autre part tenu a rappelé que « M6 est pourtant l’un des notateurs d’une charte signée par les différents groupes français de télévision; et approuvée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) français, lors de sa délibération du 17-04-2007; relative à l’intervention des mineurs dans le cadre d’émissions de télévisions ».

L’Algérie dépose plainte contre la « chaîne M6 » qui est sévèrement critiqué en France 

En effet, ce n’est pas uniquement au niveau national, que le fameux reportage d’Enquête exclusive sur l’Algérie ne fait pas l’unanimité. Des journalistes et chroniqueurs français, dont Cyril Hanouna ont également fustigé le reporter du documentaire, Bernard de La Villardière. 

À cet égard, l’ARAV a cité dans son communiqué que « des critiques similaires et par endroits aussi sévères » ont également été enregistrées en France; à l’exemple de l’émission française « Touche pas à mon poste ! (TPMP) »; diffusée au lendemain du reportage « Algérie, le pays de toutes les révoltes » sur la chaîne C8. Il convient d’indiquer qu’il s’agit d’une émission spécialisée dans le décryptage et la critique des produits audiovisuels.

Pour rappel, en plus de l’interdiction d’opérer en Algérie, le département de Belhimer a déposé, ce 23 septembre; une plainte contre la chaîne TV M6; « pour le tournage de ladite émission en Algérie; sans l’accréditation prévue par la législation en vigueur »; selon ce qu’ont indiqué les services du ministère de la Communication.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes