Société

Algérie : Des écoles privées obligent le paiement des frais du 3e trimestre

1
écoles privées algérie
S'abonner :

Algérie – De nombreuses réclamations ont été reçues par l’APOCE, de la part de parents d’élèves, dont les enfants sont scolarisés dans des écoles privées. Ces dernières exigent le paiement des frais du troisième trimestre.

Le 3e trimestre de l’année scolaire 2019/2020 a officiellement été annulé. En effet, la réunion du Conseil des Ministres présidée par le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, le 10 mai dernier; a conclu qu’hormis le report des examens du BEM et du BAC; le dernier trimestre ne sera pas comptabilisé pour le reste des trois niveaux scolaires. Le passage à la classe suivante se fera sur la base de la moyenne des premiers et deuxièmes trimestres.

Alors que cette décision a été annoncée en début de semaine, certains établissements et écoles privées demandent aux parents de payer les frais de scolarité du troisième trimestre; a précisé l’Association de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE); via un statut publié le 11 mai, sur la page officielle de son réseau social Facebook.

Des dizaines de réclamations sont reçues de la part des parents d’élèves, dont les enfants sont scolarisées dans des établissements et écoles privées, a indiqué l’APOCE. Il s’agit de réclamations concernant les pratiques illégales de certains établissements scolaires privés qui exigent aux parents de payer la dernière tranche des frais de scolarité (troisième trimestre); a ajouté l’organisation.

Il est utile de signaler que les élèves n’ont pas remis les pieds dans les établissements scolaires publics et privés, et ce depuis le 12 mars dernier; suite à la suspension des cours par mesures préventives; imposées par le gouvernement en raison de la propagation de l’épidémie du Coronavirus dans le pays.

🔴 نطمئن الأولياء الذين رفضوا الدفع أننا سنرافقهم في كل الإجراءات 🔴تصلنا عشرات الاستفسارات من طرف أولياء التلاميذ…

Publiée par ‎L'Organisation APOCE المنظمة الجزائرية لحماية المستهلك‎ sur Lundi 11 mai 2020

Écoles privées : L’APOCE promet de soutenir les parents

En effet, l’APOCE s’est engagée à aider les parents d’élèves afin de trouver une issue à cet imbroglio. « Les services de ces établissements ne se limitent pas qu’à l’enseignement; mais concernent aussi la restauration, le gardiennage et les cours de rattrapage »; souligne l’APOCE, qui estime qu’exiger aux parents de payer les frais du 3e trimestre; alors que les élèves n’ont pas bénéficié de ces prestations, est un acte « illégal et abusif ».

Pour appuyer leurs exigences, ces établissements « menacent de ne pas remettre les dossiers scolaires des élèves aux parents ». Face à cette situation, l’APOCE propose de payer un tiers des frais de ce troisième trimestre; afin de permettre aux établissements de couvrir les charges citées plus haut. Ainsi, et dans l’attente d’une réponse; l’organisation promet aux parents de les accompagner dans toutes les procédures concernant cette affaire assez confuse et inédite.

Pour rappel, vers la fin du mois d’avril dernier, les établissements d’enseignement privés avaient préconisé la reprise des cours dès l’atténuation de la crise épidémique; estimant que le but était de sauver l’année scolaire malgré les deux mois d’études suspendus. Notons que cette suggestion avait suscité une polémique au sein de la famille éducative.

Algérie : Tourisme et voyages.. La LFC 2020 signe la fin de la TVA réduite

Article précédent

Harraga Algériens en Espagne : La Guardia Civil démantèle un réseau de passeurs

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. C’est l’occasion ou jamais de retirer les agréments à toutes ces “ecoles” qui demandent ces frais. Une école doit montrer l’exemple de justice et d’équité aux yeux de tous ces enfants qui découvrent l’arnaqué .

Comments are closed.