Algérie : Djerad présente la démission de son gouvernement à Tebboune

Algérie – Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présenté la démission de son gouvernement au Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ce jeudi 24 juin 2021.

En effet, aujourd’hui le jeudi 24 juin 2021 à 11h30, le Premier ministre en Algérie, Abdelaziz Djerad, a présenté la démission de son gouvernement au Chef d’État, Abdelmadjid Tebboune, à la suite des résultats des élections législatives du 12 juin dernier qui ont été divulgués hier, le mercredi 23 juin, rapporte le quotidien Ennahar.

Dans le détail, l’article 113 de la Constitution algérienne stipule que soit le Président, ou le Premier ministre présente la démission des membres de son gouvernement. Cela, suite à l’élection des nouveaux députés. De ce fait, après l’annonce des résultats définitifs des législatives du 12 juin dernier, la procédure doit suivre son cours.

Par conséquent, la Présidence a annoncé par le biais d’un communiqué officiel que la tâche revient au Premier ministre. Djerad a dû, en effet, déposer la démission du Gouvernement actuel aujourd’hui. Et c’est au Président de la République qu’il l’a transmise conformément à la loi en vigueur.

Élections législatives en Algérie : la victoire du Front de Libération Nationale (FLN)

En outre, le Conseil constitutionnel a fait part des résultats définitifs hier. Ce qui a fait ressortir le Front de Libération Nationale (FLN) en première place des élections. Cela, avec l’obtention de 98 sièges. En deuxième place on retrouve les Indépendants avec 84 sièges. Tandis que pour la troisième place, elle a été occupée par le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP).

Pour rappel, les résultats provisoires ont déjà été annoncés par l’Autorité Nationale Indépendante des Élections (ANIE). Cette dernière est présidée par Mohamed Charfi. Lequel a déjà annoncé que les trois partis classiques restent toujours en tête. Soit le FLN, le RND et le MSP.

À son tour, la Cour Constitutionnelle a dû arrêter et confirmer le bilan de ces votes. Ce qui nous mène finalement au résultat susmentionné. Sachant, que ces nouveaux membres parlementaires devront représenter le peuple algérien auprès du Conseil des ministres

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes