AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : « un divorce chaque 12 minutes », coup de gueule...

Algérie : « un divorce chaque 12 minutes », coup de gueule d’un juriste

Algérie – Un juriste en Algérie lance un coup de gueule concernant les chiffres alarmants de divorce. Dzair Daily se charge de vous livrer davantage de détails dans son passage d’aujourd’hui.

Le mariage, cette union qui vend du rêve, où deux personnes s’unissant devant Dieu, les autorités et leurs proches se sont fait la promesse de s’accompagner dans cette belle aventure qui est la vie pour le meilleur et pour le pire. Cependant, certains obstacles de cette aventure font que cette union se brise, cédant sa place au divorce. En Algérie, à l’instar d’autres pays, le phénomène du divorce s’est amplifié, selon un juriste.

Les chiffres de cette rupture en Algérie font froid dans le dos. Un juriste fait état d’un divorce chaque 12 minutes. Soit un peu plus de 64.000 divorces enregistrés par an. C’est effectivement un record enregistré par le ministère de la Justice. Cette hausse est très inquiétante compte tenu des chiffres enregistrés depuis les dernières années.

En effet, le juriste a tiré la sonnette d’alarme face à l’ampleur que connaît le phénomène inquiétant du divorce sur le plateau d’Echorouk News et sa banalisation en Algérie. El « Kholaa », ce mot qu’on chuchotait et qu’on n’osait même pas prononcer devant nos aïeuls, est aujourd’hui en vogue. Le juriste évoque une incompréhension de ce terme et de sa définition dans la religion.

Causes derrière le divorce en Algérie

Les causes du divorce sont nombreuses, dont l’incompatibilité entre le couple, les ingérences, la belle famille, les violences conjugales, les relations extraconjugales, la promiscuité ou encore la stérilité.

Selon les spécialistes, on peut résumer les causes de divorces à deux facteurs principaux. À savoir, à des questions émanant au sein même du couple. Et les causes relatives à l’influence du milieu sociétal.

Il convient de noter que le divorce engendre des traumatismes dangereux pour les enfants. Par ailleurs, les séances de conciliation initiées par les juges en vue de réconcilier les couples aboutissant, dans la majorité des cas, à un échec.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici