24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : Des dividendes en finance islamique en vente avant avril

Algérie : Des dividendes en finance islamique en vente avant avril

Publié le

- Publicité -

Algérie – Une société par actions (SPA) cotée en bourse annonce la mise en vente de 2.5 millions de dividendes en finance islamique pendant le premier trimestre de 2021 courant.

En effet, c’est ce dont a fait part le P-DG de la société AOM Invest annonce la mise en vente en Algérie de dividendes en finance islamique. Il est question de Hichem Attar qui dirige une société par actions.

Celle-ci est cotée en bourse. Attar a déclaré, ce 13 février, au quotidien Echorouk que son SPA avait pour ambition d’émettre 2,5 millions de titres d’une valeur nominale de 1.000 DA par titre.

- Publicité -

Il s’agit donc de dividendes ou de titres. Ce seront des titres participatifs qui correspondent à des « Sukuks » de la finance islamique. Un produit qui est de plus en plus mis en avant en Algérie. 

| Lire aussi : Algérie : La banque BEA lance des services de la finance islamique

Le même orateur poursuit. Selon lui, ledit projet serait actuellement en attente d’approbation de la part de la CNEP-Banque qui pour rappel est exclusivement dédiée à la finance islamique. Cette opération serait également en partenariat avec une autre banque, à savoir Al Salam Bank.

Attar affirme par la même occasion qu’après trois (03) semaines soit après 21 jours de l’obtention de l’accord par la banque susmentionnée, le responsable mettra, avant le 31 mars 2021, les 2.5 millions de titres participatifs islamiques en vente sur le marché. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien sus-cité. 

- Publicité -

L’avisée de ce nouveau produit exposée par Hichem Attar

En outre, si un projet d’une telle ampleur est mis sur les rails; c’est bien évidemment pour un but bien précis. Hichem Attar s’est d’ailleurs exprimé à cet effet. Il a alors déclaré que la mise en vente de ces titres ne saurait tarder, car elle est initialement prévue pour avant la date du 31 mars prochain.

Selon l’intervenant, cette mise à la vente a pour objectif de financer et de réhabiliter « des projets touristiques en difficulté ». C’est ce que rapporte encore le quotidien Echorouk. Une contribution qui, bien évidement, interviendra en échange d’une contre-partie.

Quid de la contrepartie ?

Le même orateur a clarifié cet élément de taille pendant la même entrevue. Il a ainsi déclaré que chaque détenteur de titres obtiendra un pourcentage sur les bénéfices des projets touristiques qui seront financés par les contributeurs.

Et ce, pendant une période de six (06) ans. Après cette période écoulée, le capital sera de nouveau restitué au propriétaire. Il sera coté en bourse. C’est également ce qu’a mentionné le même quotidien.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -