Algérie : la distanciation sociale sera annulée dans les mosquées (prière collective) ?

Algérie – Dans ce numéro du 9 mars 2022, Dzair Daily vous révèle des détails concernant la question de l’annulation de la distanciation sociale dans les mosquées (prière collective) en Algérie.

Au fait, l’Arabie saoudite a soulevé les mesures de restriction sanitaire, liées à la prévention contre la Covid-19, au sein de ses mosquées. En particulier, l’annulation de la distanciation sociale à l’intérieur de ces sanctuaires. De ce fait, beaucoup de personnes ont salué cette décision. Ceux notamment espérant la tenue de la prière collective dans les mosquées sans distanciation sociale en Algérie.

De son côté, le membre du Comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de l’épidémie de la Covid-19, Elias Akhamouk, s’est exprimé sur le sujet. En effet, il a déclaré que les situations épidémiologiques des deux pays, à savoir l’Arabie saoudite et l’Algérie, sont loin d’être identiques. Et ce, étant donné que le taux de vaccination au Royaume a atteint les 80 %. Le quotidien arabophone Echaab relate l’information.

Dans le détail, le spécialiste algérien a souligné : « L’Arabie saoudite a pris la décision de lever les mesures liées à la pandémie de la Covid-19. Notamment la prière sans distanciation, car elle est protégée après avoir atteint un tel pourcentage de vaccination contre le virus ».

Vers le maintien de la stabilité de la situation sanitaire en Algérie 

En outre, le docteur Akhamouk a mentionné la nette amélioration de la situation sanitaire en Algérie. Toutefois, il a précisé que l’allègement des mesures de restrictions sanitaires est lié à l’augmentation du taux de vaccination. Mais aussi, il a souligné que cela se fait d’une façon progressive. Notamment, pour l’annulation de la distanciation sociale dans les mosquées.

De plus, l’infectiologue s’est également prononcé au sujet de l’exclusion de la mise en œuvre de cette décision. De ce fait, il a déclaré : « On ne peut pas dire qu’elle soit exclue ou pas. Cela, compte tenu du faible taux de vaccination en Algérie ». Ainsi, il a indiqué que cette mesure devra s’appliquer progressivement dans le but de maintenir la stabilité de la situation sanitaire en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes