24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
dimanche, 14 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Discours du président Tebboune à la Nation.. Ce qu'il faut...

Algérie : Discours du président Tebboune à la Nation.. Ce qu’il faut retenir

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président Abdelmadjid Tebboune s’est adressé ce jeudi 18 février 2021 aux Algériens dans un discours à la Nation. Voici l’essentiel à retenir de son allocution.

En effet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a adressé, ce jeudi 18 février, un discours à la Nation dans lequel il a abordé divers points qui marquent l’actualité en Algérie, notamment les questions nationales.

Il s’agit du premier discours officiel de l’année 2021 que le Chef de l’Etat a prononcé. C’est également son premier discours à la Nation après son retour d’Allemagne, où il s’était déplacé pour des soins, suite à une infection au Coronavirus.

- Publicité -

Principales annonces du président Tebboune lors de son discours :

  • Dissolution de l’Assemblée Nationale (Parlement) et organisation des élections législatives anticipées sous la supervision de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).
  • Grâce présidentielle pour plus d’une cinquantaine de détenus d’opinions.
  • Remaniement ministériel partiel, qui sera annoncé dans les prochaines 48 heures. Le remaniement touchera les secteurs jugés comme étant les « moins performants ».
  • Mise en place de l’Observatoire national de la société civile dans la semaine à venir, et du Haut Conseil de la Jeunesse d’ici deux semaines.
  • Mise en place de la Cour Constitutionnelle.

S’agissant des questions internationales et régionales, le président Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé sur l’issue politique en Libye, la crise au Sahara occidental et celle du Mali.

  • « Nous félicitons les frères libyens pour leur issue politique, qui a été convenue en Suisse ».
  • « Nous rappelons la position de l’Algérie, qui a toujours insisté pour que la solution libyenne soit interne à travers les urnes ».
  • « Il n’y a pas de solution à la question du Sahara occidental sans le référendum d’autodétermination ».
  • « Nous félicitons la réunion du comité de suivi de la piste algérienne pour résoudre la crise au Mali, qui a eu lieu pour la première fois depuis des années à Kidal ».
- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -