Algérie : Dinar, Euro, square, taux de change, le point sur la situation

Algérie – Renseignez-vous en l’espace de quelques minutes seulement sur la plus récente actualité concernant le dinar et son taux de change sur le marché parallèle (Square) face aux devises étrangères les plus fortes, à l’image de l’euro et le dollar.  

- Advertisement -

Le dinar qui continue de subir de plein fouet les conséquences d’une drastique, mais inéluctable dévaluation, n’en finit pas de dégringoler, laissant ainsi les autres monnaies étrangères, à l’image de l’euro et le dollar flirter avec de nouveaux records sur le Square et le marché officiel en Algérie.  

Au cours de cette semaine, le dollar a affiché sa santé au dinar. La Banque d’Algérie a fait savoir qu’un seul billet vert s’est échangé avec 140,28 DA. C’est donc un nouveau plus bas record que vient d’enregistrer la monnaie locale face à celle de l’Oncle Sam. Rappelons que la loi de Finances 2021 a prévu un taux à 142,20 DA pour une unité de dollar durant l’année en cours. 

Dévaluation du dinar : Un destin inévitable ?

Pour éclaircir le flou régnant sur l’évolution du dinar face aux devises étrangères, prévu dans le PLF 2021, Mohand Touazi, membre du Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (CARE) a accordé un entretien au quotidien Liberté le 29 mars 2021. 

En préambule, le spécialiste a tenu à noter que cette dévaluation est inévitable. Cela va sans dire qu’il soutient le choix du gouvernement à ce sujet. Un peu plus loin, il a fait savoir que cette dévaluation ne supporte guère les retards. Une vision qu’il explique par le choc brutal qui pourrait y avoir lieu en cas d’atermoiement.

Entre temps, le ministre des Finances promet un dinar plus fort

Dans cette période marquée par une crise sanitaire et couplée, les fortes devises ne s’empêchent donc pas de continuer à parcourir une folle course aux records. Selon CARE, cette chute du dinar qui se poursuit inexorablement, épouse l’actualité depuis une décennie. Le Cercle d’action indique la monnaie locale a perdu 74 % de sa valeur comparée à l’euro. 

Il a également perdu 42% de sa valeur face au dollar américain. Tout ça, en l’espace de dix (10) années entières, détaille donc l’entreprise. De son côté, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane voit en cette chute du dinar un avenir prometteur

Selon ses dires, le dinar va remettre sur pied et retrouver sa santé de fer avant la fin de cette année. Pour consolider son fusil d’épaule, le premier argentier de l’Algérie indique que la monnaie est le miroir de l’économie. Il affirme, dans le même sillage, que le pays va lancer de nombreux projets. Il ne s’agit donc que d’une affaire de temps si l’on en on se fie.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes