AccueilÉconomieAlgérie : le DG de l’Anade (ex-Ansej) dévoile les nouveautés du financement...

Algérie : le DG de l’Anade (ex-Ansej) dévoile les nouveautés du financement des porteurs de projets

Algérie – L’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (Anade), ex-Ansej, s’ouvre désormais plus au financement des jeunes porteurs de projets, selon son Directeur général (DG), Mohamed Cherif Bouziane. 

En effet, l’Anade, ex-Ansej, favorise une approche pour contribuer à la relance économique en Algérie à la faveur du financement des jeunes porteurs de projets, a indiqué Mohamed Cherif Bouzian, DG de l’agence. Ce dernier est intervenu ce dimanche 24 juillet 2022 sur la chaîne Echorouk News TV.

Le responsable a en effet annoncé que le susdit établissement sera désormais réorienté encore plus vers le financement des jeunes porteurs de projets. Selon lui, il ne se limite plus aux micro-entreprises. Le même porte-parole a exposé les nouveautés du financement des porteurs de projets.

À ce propos, il a indiqué la modification de l’âge requis pour bénéficier de l’aide du fonds national de soutien à l’emploi. Dorénavant, le porteur de projet doit être âgé entre 18 et 55 ans. Et cela, au lieu de 19 à 40 ans. Par ailleurs, Bouziane a annoncé la signature de nouveaux partenariats avec plusieurs banques. Cela en vue de soutenir les porteurs de projets. 

Autre nouveauté révélée par le DG de l’Anade : un prêt destiné aux groupes de jeunes porteurs d’un projet commun. La valeur du crédit bancaire sera équivalente à la qualification du projet et non au nombre de personnes qui constituent le groupe, a encore précisé le locuteur. 

Anade : plus de détails sur la nouvelle approche de l’agence 

L’autre point susceptible d’encourager les jeunes algériens à lancer leurs propres projets est la valeur du prêt. Le même responsable a souligné que tout projet ayant un fond collectif dépassant le milliard de centimes ne sera pas plafonné. Si par exemple le groupe se forme de quatre personnes, la valeur du crédit se limite, selon Bouziane, à quatre (4) milliards de centimes. 

Concernant le remboursement, le locuteur a affirmé que l’agence traitera avec l’entreprise créée et non pas avec les bénéficiaires d’un prêt. À cet effet, Bouziane a invité les jeunes qui désirent jouir d’une aide financière de se rapprocher des bureaux de l’Anade au niveau de leurs régions.

Ils peuvent en outre consulter le site Internet de l’agence. Cela afin de s’informer sur les offres disponibles. Par ailleurs, toutes ces nouvelles dispositions visent, selon le responsable, à relancer l’économie nationale et atteindre l’autosuffisance alimentaire. En plus d’exporter le produit algérien vers l’étranger

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes