Algérie : Dette extérieure, balance commerciale.. Benabderrahmane précise

Algérie – Dans le cadre de la présentation du projet de règlement budgétaire pour l’exercice 2018, le ministre des Finances a présenté l’état des lieux de l’économie nationale. Il a de ce fait dévoilé le montant de la dette extérieure et de la balance commerciale en Algérie à la fin de l’année 2018.

En effet, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, s’est exprimé hier 22 décembre. Et ce, afin de présenter le projet de règlement budgétaire pour l’exercice 2018. Outre la présentation du projet sus-cité, le ministre a profité de son passage pour dévoiler le montant de la dette extérieure et de la balance commerciale de 2018 en Algérie. 

Les chiffres ne sont pas très élogieux. Le responsable a déclaré que les dettes extérieures de l’Algérie ont atteint la somme considérable de 1 milliard de dollars en 2018. Soit littéralement 139,1 milliards de dinars. La balance commerciale, qui se traduit par la différence entre les exportations et les importations d’un pays, n’affiche pas de meilleurs indicateurs.

Elle n’est pas plus avancée que les dettes extérieures. Et pour cause, elle est estimée pour sa part à 5,23 milliards de dollars de déficit pendant la même année. C’est ce dont fait état le site d’information Algérie 360. Par ailleurs et pour mieux illustrer la situation économique en Algérie, le ministre a également fait part d’autres indicateurs financiers des comptes du bilan national. 

Il a précisé que la dette publique en Algérie est estimée à 7.679,10 milliards. Dont 7.558 milliards de dinars de dette intérieure. Le déficit budgétaire du trésor public équivaut pour sa part à 340,59 milliards DA en 2018. Ce qui n’arrange en rien la crise multidimensionnelle qui frappe le pays ces derniers temps, informe le site sus-cité. 

Qu’en est-il de l’issue du vote du projet de règlement budgétaire pour l’exercice 2018 ?

Il est important de noter que l’allocution de M. Aymen Benabderrahmane a été présenté dans le cadre d’une séance de vote à l’APN. Cette dernière portait sur le projet de règlement budgétaire pour l’exercice 2018. Elle a été présidé par le président de la chambre basse du Parlement, Slimane Chenine. Le projet en question a été adopté à l’unanimité.

L’adoption a donc eu lieu mardi 22 décembre, a révélé le site de l’APN. Ainsi les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté le règlement budgétaire pour l’exercice 2018. Dans ce même sillage, le ministre des Finances a précisé que le gouvernement algérien projette d’appliquer des changements dans le domaine de la Finance. 

Il a notamment confié que ces améliorations se concrétiseront par le biais de plusieurs leviers. À titre d’exemple, le responsable a cité l’optimisation des dépenses. Il a également ajouté la concrétisation de la transparence nécessaire dans la gestion des fonds publics, rapporte la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes