18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
vendredi, 23 février 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueQuestionné sur les détenus d'opinion, Mihoubi bégaie

Questionné sur les détenus d’opinion, Mihoubi bégaie

Publié le

- Publicité -

Questionné sur les détenus d’opinion, Mihoubi s’est retrouvé dos au mur et a tenté de s’en sortir en usant de la langue de bois. Une tentative vaine qui s’est soldée par une séquence “gênante”.

Dans un entretien accordé à la chaîne saoudienne Al Hadath, l’ancien ministre de la Culture et candidat aux élections contestées du 12 décembre, a refusé de répondre à la question de la journaliste; qui l’a interpellé au sujet des détenus d’opinion. Selon lui, leurs affaires relèvent du “droit commun”.

« Je refuse de commenter les décisions prises par la justice algérienne. Les dossier de ces détenus relèvent du droit commun. Il y a des lois et des textes qui régissent ce type d’affaires ».

- Publicité -

Visiblement pas convaincue, la journaliste relance le candidat en l’invitant à ne pas se cacher derrière son “droit de réserve” et de donner simplement son avis sur un sujet d’actualité. En effet, un verdict lourd a été prononcé par le tribunal d’Alger qui a décidé de condamner les manifestants ayant brandi le drapeau amazigh à 1 an de prison dont 6 mois ferme.

Embarrassé, Mihoubi botte en touche une seconde fois. « Chacun de ces dossiers contient des problématiques spécifiques. La justice algérienne a accès à tout cela. C’est à elle de les étudier et de prononcer son verdict » a-t-il répondu.

Des candidats spécialistes en “langue de bois”

Les réponses de Mihoubi ont suscité un déferlement de commentaires sur les réseaux sociaux. Certains pointent son “manque de courage”; d’autres se moquent de sa “langue de bois”. En bref, le candidat a raté une nouvelle occasion de se faire bien voir par l’opinion publique algérienne.

- Publicité -

Ce passage télévisé de Azzedine Mihoubi nous rappelle celui d’un autre candidat à la présidentielle, en l’occurrence Abdelmadjid Tebboune qui a accordé une interview à cette même chaîne il y’a quelques jours de cela.

Ainsi, Tebboune s’est retrouvé lui aussi dos au mur face à une question pourtant légitime et importante du fait de la conjoncture actuelle en Algérie; surtout pour des “candidats” à la magistrature suprême du pays.

https://www.facebook.com/choufchoufdz/videos/637116276821097/

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -