30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
samedi, 13 juillet 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : Un député propose d'interdire des jeux vidéos, PUBG et Free...

Algérie : Un député propose d’interdire des jeux vidéos, PUBG et Free Fire

Publié le

- Publicité -

Algérie – Alors que le nombre d’actes de violences, enregistré ces derniers mois au niveau national a connu une certaine hausse, un député a jugé qu’il serait judicieux d’interdire l’accès aux jeux vidéos.

En effet, un député de la wilaya de Jijel a adressé une lettre au Premier ministre, Abdelaziz Djerad, dans laquelle il est demandé aux autorités publiques d’interdire les jeux vidéos les plus prisées par la catégorie des jeunes en Algérie. Toutefois, l’âge n’est pas une référence puisque des enfants, des adolescents et même certains adultes sont fidèles aux jeux dont parle l’élu de la wilaya de Jijel.

Selon le quotidien francophone, Liberté qui a relayé ce 19 août l’information susmentionnée; le membre du Parlement a appuyé son avis en indiquant que « les jeux en question contiennent des images violentes et poussent les jeunes à rester de longues heures devant leurs écrans »

- Publicité -

Il convient de souligner que cette demande a été effectuée par la vice-présidente de la chambre basse du Parlement, Badra Ferkhi, député indépendante de la wilaya de Jijel. Cette dernière « craint d’ailleurs le développement de sentiments violents et belliqueux chez les enfants »; a souligné notre source. 

Jeux vidéos en Algérie : Vers l’interdiction de PUGB Mobile et Free Fire ?

Par ailleurs, selon le site spécialisé, Android DZ; la proposition établie par le député qui appartient au groupe des membres indépendants à l’Assemblée Populaire Nationale (APN); à destination du Premier ministère; revendique spécialement « la prohibition de deux (02) jeux ». En effet, il s’agit d’interdire l’accès à deux (02) jeux vidéos très populaires; tant en Algérie que dans le monde; notamment PUGB Mobile et Free Fire. 

Ainsi, Badra Ferkhi voit en ces deux (02) derniers, « des jeux extrêmement violents; affectant au passage le comportement des joueurs »; a-t-elle justifié. En outre, afin d’argumenter son appel, l’expéditrice de la lettre; a évoqué « de nombreuses plaintes émises par des parents soucieux d’un changement de comportement chez leurs enfants; qui passent trop de temps sur leurs écrans à jouer à ces deux (02) jeux dangereux »

- Publicité -

Cela dit, selon cette parlementaire le temps passé sur ces jeux a un lien direct avec le développement d’addictions et de comportements violents chez certains jeunes joueurs; a rapporté la même source. Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé sur le récent phénomène de la violence dans les quartiers; qui a pris de l’ampleur ces derniers temps.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -