L’Algérie dépasse la Russie et devient le premier exportateur de gaz vers l’Italie

Energie – L’Algérie devance la Russie et devient le premier fournisseur de gaz de l’Italie. Nous vous exposerons davantage de détails à ce sujet dans la suite de cet article du samedi 29 janvier 2022.

En effet, les approvisionnements en gaz de l’Algérie vers l’Italie ont surpassé ceux de leurs homologues de la Russie. Et ce, pour la première fois depuis des décennies. Faisant ainsi du groupe algérien Sonatrach, le leader en matière d’exportation de gaz vers l’Italie. Cela avec des quantités s’élevant à 1,5 milliards de mètres cubes en moins d’un mois.

Il s’agit d’une information rapportée par l’agence de presse italienne Nova à l’occasion d’un entretien tenu avec l’ambassadeur de l’Algérie à Rome, Abdelkarim Touahria. En effet, l’agence susmentionnée a fait part de ses chiffres en prenant en considération les données d’approvisionnement en gaz dans le pays. 

Ces dernières ont alors montré que l’Algérie était devenue le premier fournisseur de gaz. Et ce, depuis le début de l’année courante. Soit du 1er au 26 janvier 2022. Alors que l’Algérie a fourni à l’Italie 1,5 milliards de ㎥ de gaz, la Russie, quant à elle, est loin derrière. En effet, l’État le plus vaste de la planète a livré 1,2 milliards de ㎥ de gaz. Soit un écart de 300 millions de ㎥ de gaz en faveur de Sonatrach.

Exportation de gaz vers l’Italie : L’Algérie renverse la Russie

Toutefois, et malgré le repoussement des exportations du gaz de la Russie, l’Algérie maintient les mêmes tarifs du gaz, rapporte la même source. En effet, l’ambassadeur de l’Algérie, Abdelkarim Touaria, a affirmé que l’Algérie a garanti l’approvisionnement en gaz de l’Italie conformément aux quantités fixées dans le contrat et aux mêmes prix convenus.

De ce fait, le gouvernement algérien n’envisage aucune hausse quant aux prix du gaz fourni à l’Italie. Pareille chose malgré la crise mondiale du gaz ainsi que les perturbations géostratégiques autour de cette substance vitale, ajoute Touahria.

Cette convention était maintenue lors de la visite du président italien, Sergio Mattarella, en novembre dernier au territoire algérien. Cela exprime la volonté de l’Algérie d’aider l’Italie dans cette circonstance difficile. Une amitié qui va au-delà des simples intérêts matériels !

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes