Algérie : Décès de Laceb Tinhinane, journaliste chez TV4 Tamazight

Algérie – Triste nouvelle portée à notre connaissance après l’annonce du décès de la journaliste Laceb Tinhinane, de la chaîne TV4 Tamazight, qui aurait été victime de violences conjugales.

Une autre perte pour l’Algérie, le décès de la journaliste de la chaîne TV4 Tamazight, Laceb Tinhinane a été annoncé durant la nuit du mardi 26 au mercredi 27 janvier. La jeune maman aurait été victime de violences conjugales persistantes, qui ont finalement eu raison d’elle, affirme El Hayat TV.

Dans le détail, Laceb Tinhinane, qui laisse derrière elle deux enfants en bas âge, aurait été tuée par son conjoint, dans la soirée du mardi 26 janvier, explique le quotidien arabophone Ennahar. Ceci dit, les raisons de cet acte de féminicide, qui aurait été pratiqué par le mari de la victime restent encore inconnues.

La triste nouvelle a fait réagir de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux. Les proches de la victime ont tous été outrés par l’annonce. Son entourage, ses collègues l’ont déjà aperçu souffrir en silence. Mais personne ne pouvait s’imaginer que la fin pouvait être aussi tragique et horrible.

Parmi les nombreux témoignages et messages de soutien, surgit le témoignage d’une collègue. « Je suis très triste, je voyais bien qu’elle subissait une pression qui la rendait souvent malade, elle s’éteignait à petit feu, elle perdait la joie de vivre, elle se soumettait à une vie qui n’était pas la sienne. Elle mettait tout sur le compte de la fatigue… et puis le choc ».

Le Féminicide, un phénomène négligé qui ne cesse de prendre de l’ampleur en Algérie

De plus en plus d’actes de violences conjugales qui mènent au drame ont été observés en Algérie ces derniers mois. Plusieurs associations œuvrent contre le féminicide mais sans succès réel hélas. D’autant plus que ce phénomène négligé jusque-là a pris un relief particulier cette année.

De nombreuses victimes ont été enregistrées. Plus de quatre (04) femmes ont été sauvagement assassinées par leur maris avant le 12 mars dernier. Un nombre qui a vite été amplifié pour atteindre les trente (30) victimes en août dernier. Il serait donc plus que temps de stopper ce phénomène déviant. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes