AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : date prédite d’importation de la première voiture

Algérie : date prédite d’importation de la première voiture

Automobile – C’est clair, net et précis : l’année 2021 ne suivra pas le même sillon que la précédente. Le marché national est tout près de rouvrir ses portes aux engins flambants neufs. La date de l’importation de la première voiture en Algérie se dessine un peu plus chaque jour.  

Les conséquences de la pandémie du coronavirus ont durablement fragilisé le secteur automobile national, déjà pris dans la tourmente d’une dépression économique sévère et accrue. Cette conjoncture délicate a entraîné un déséquilibre significatif quant au prix des carrosses d’occasion. Secoué par cette disproportion importante, le gouvernement algérien se démène à fixer une date pour l’importation de la première voiture en Algérie. 

En vue de pallier une telle instabilité, les pouvoirs publics ont en effet pris plusieurs mesures décrétales. Un nouvel arrêté désignant les adhérents de la Commission technique a été promulgué, hier vendredi. De la sorte, les nouveaux membres du Comité technique entameront, dès cette semaine, leur activité. Ils se chargeront des différentes demandes des opérateurs économiques désirant exercer l’importation de voitures neuves.  

Cette nouvelle décision gouvernementale rime indubitablement avec l’accélération de la délivrance des agréments. Il faut se rappeler la réforme n° 21-175 portant sur l’activité de concessionnaires automobiles pour aboutir à ce constat. Elle stipule que l’autorisation d’importation d’engins neufs doit être délivrée dans un délai de vingt (20) jours. Cela à compter de la date de l’obtention du récépissé de dépôt, sur avis conforme du Comité. 

Algérie : importation de la première voiture avant la fin de l’année courante ? 

D’autres constatations laissent croire que le marché automobile algérien renaîtra de nouveau très prochainement. D’un point de vue douanier, les voitures neuves que le pays prévoit d’apporter d’Europe ne prennent habituellement pas beaucoup de temps à atteindre le marché automobile national. 

Ne dépassant pas un mois, leur entrée se fait en l’espace de quelques semaines seulement. Toutes ces données poussent donc les experts du secteur de l’automobile à tirer une déduction quasi-commune. Ils sont effectivement nombreux à dire que les voitures neuves commenceront à sillonner les routes nationales dans moins de trois (3) mois. Soit vers la fin du mois d’août, augure-t-on.

Une nouvelle qui apportera certainement un bon présage et suscitera des sourires aussi bien du côté des concessionnaires que de celui du citoyen algérien. Ce dernier, notons-le, se heurte, depuis plusieurs mois, à une flambée ininterrompue des prix des véhicules d’occasion. Dans l’intention d’apaiser cette grogne sociale qui règne, le ministère de l’Industrie a donné des instructions aux six (6) nouveaux adhérents du Comité technique

Mohamed Bacha a justement ordonné l’activation immédiate de la procédure d’étude des dossiers des candidats dépositaires. Tout concessionnaire qui remplit rigoureusement les conditions, fixées dans le cahier des charges, devra ainsi bientôt obtenir son fameux sésame. Ce qui lui permettra d’aborder l’importation des premières voitures neuves.     

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes