Voyageurs Algériens

Algérie : Les agences de tourisme et de voyages au bord de la faillite

0
Algérie tourisme 2020
S'abonner :

Algérie – Le président du SNAV annonce la fermeture de milliers d’agences de voyages, et appelle les autorités à prendre en urgence les mesures nécessaires pour sauver ce secteur d’une faillite imminente.

Le président du syndicat des agences de voyages (SNAV), Bachir Djeribi, a tiré la sonnette d’alarme quant à la situation difficile que rencontrent plus de 3000 agences sur le territoire national, selon le quotidien arabophone Echorouk dans son édition du 15 février. 

En effet, des milliers d’agences touristiques sont sur le point de mettre la clef sous la porte en raison d’une baisse drastique de 90 % sur leur chiffre d’affaires rien que pour le premier mois de l’année en cours, à savoir janvier 2020, indique la même source.

Cette baisse des réservations dans les agences de voyages que ce soit pour les voyages locaux et à l’étranger est due à un affaiblissement du pouvoir d’achat des Algériens en ce début de l’année, explique la même source, qui précise en outre que le citoyen algérien endure de nouvelles taxes comme celle imposée sur les véhicules ou encore sur diverses gammes de produits, ce qui a transformé le “tourisme” en tant que tel à un besoin secondaire, voire de luxe et hors de portée pour l’algérien moyen.

Le syndicat interpelle les autorités et lance un SOS

Le président du SNAV appelle le gouvernement à prendre des mesures urgentes et concrètes telles que l’ouverture de nouveaux bureaux de changes agréés, l’augmentation du montant de l’allocation touristique qui est fixée à 15.000 DA (environ 120 euros) par adulte et 7.500 DA par enfant, tout en appelant les institutions fiscales à mettre en place des exonérations en vue d’aider les agences de voyages à sortir de cette impasse financière. 

Bachir Djeribi poursuit, en appelant l’Etat à réduire le monopole d’Air Algérie, principale compagnie aérienne dans le pays, en ouvrant le marché de l’aviation, causant ainsi une concurrence fertile qui fera pression à la baisse sur les prix des billets d’avions, tout en assurant plus de mobilité pour les citoyens algériens, mais également les étrangers souhaitant visiter l’Algérie.

Pour rappel, le plan d’action du nouvel exécutif dirigé par Abdelaziz Djerad a fait savoir que l’Algérie souhaitait mener une politique étrangère « dynamique » et « proactive », notamment en introduisant de nouvelles mesures dans le but de promouvoir le secteur touristique en Algérie, avec la mise en œuvre d’une stratégie baptisée « Plan destination Algérie » qui se traduira par l’introduction du visa électronique (eVisa) dés l’année en cours.

Article recommandé :  En attendant l’ouverture des frontières en Algérie : Les agences de voyages en crise

Algérie : Nouveau record pour la consommation énergétique des algériens

Article précédent

Algérie : Ferhat Ait Ali promet des voitures électriques « Made in Algeria »

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.