AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : des crédits sans intérêts pour les chômeurs seront accordés sous...

Algérie : des crédits sans intérêts pour les chômeurs seront accordés sous ces conditions

Algérie – L’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM) accorde des crédits sans intérêts pour les chômeurs. Cela toutefois sous certaines conditions. Nous vous en disons davantage dans cette édition du 19 décembre 2021.  

Ainsi, l’Agence nationale de gestion (ANGEM) accorde des crédits sans intérêts pour les chômeurs en Algérie. C’est selon certaines conditions bien précises. Et selon un mécanisme de financement proposé. Retrouvez plus de détails à ce sujet dans les quelques lignes qui suivent. 

En effet, ladite agence qui a pour slogan « une situation, un atout, un challenge et une solution » garantit un accompagnement et une assistance gratuite pour les personnes qui veulent lancer leurs projets. Cela en accordant des crédits sans intérêts aux chômeurs en Algérie. C’est en tout cas ce que rapporte le média arabophone Ennahar dans son édition d’aujourd’hui. 

En fait, ces crédits accordés aux chômeurs en Algérie constituent une sorte d’avance sans intérêt de 29 % du coût total est accordée pour l’acquisition des matières premières pour démarrer le projet. Un crédit à hauteur de 100.000 DA. Alors qu’elle accorde un crédit de 1.000.000 DA à taux bonifié à 100 % pour la création de l’activité en question. 

Crédits sans intérêts pour les chômeurs : conditions d’éligibilité

Concernant les conditions d’éligibilité pour ses crédits accordés pour les chômeurs en Algérie. On note dans un premier temps, la condition de l’âge. L’intéressé devra être âgé de 18 ans ou plus. Ayant un revenu ou disposant de petits revenus instables et irréguliers. Il est également nécessaire d’avoir une résidence fixe.  

En plus, le prétendant pour ces crédits dédiés aux chômeurs en Algérie devra disposer d’une qualification matérialisée par un diplôme, ou un titre équivalent reconnu ou bien, posséder un savoir-faire prouvé en relation avec l’activité projetée. Aussi, le concerné ne doit pas bénéficier d’une autre aide à la création d’activités. Et enfin, s’engager à rembourser le montant du prêt à la banque selon un échéancier arrêté.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes