AccueilSociété et CultureCultureAlgérie : vers la création d’une ville cinématographique à Alger

Algérie : vers la création d’une ville cinématographique à Alger

Algérie – Il est prévu qu’un projet de création d’une ville cinématographique à Alger voit le jour dans peu de temps. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous.

En fait, c’est le directeur général du Centre national de l’industrie cinématographique (CNIC), à savoir Fayçal Saoudi Mabrouk qui s’est exprimé à ce propos. Il s’est, dans le détail, prononcé à propos des études préliminaires propres à la création d’une ville cinématographique aux normes internationales dans la capitale de notre pays, Alger. 

Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. En fait, ce projet consiste à créer une ville cinématographique dans l’Ouest d’Alger et précisément dans la commune de Ouled Fayet.

Cette cité comprendra, entre autres, des ateliers pour l’industrie de la décoration et des laboratoires de traitement d’images et de vidéos (infographie) et de post-production. En plus d’espaces dédiés à la production télévisuelle. 

Ceux-ci seront mis « à la disposition des télévisions algériennes et étrangères ». Et ce, « dans le cadre d’accords commerciaux ». Ce n’est pas tout ! On sait également que la création d’une structure d’hébergement des professionnels du cinéma est prévue. C’est ce dont nous informe l’APS dans son récent numéro. 

Cette ville cinématographique relancera la culture du cinéma en Algérie 

Comme l’a indiqué Fayçal Saoudi Mabrouk, ledit projet constituera un espace de créativité et permettra aux spécialistes du domaine de mener à bien leurs missions. Il sera également un facteur d’attraction des réalisateurs étrangers et de création d’emplois. Et ce, conformément aux engagements émis par le président Abdelmadjid Tebboune relatifs au relancement du secteur cinématographique en Algérie.

De son côté, Alaâeddine Kouami qui n’est autre que le directeur de la production cinématographique au CNIC, a indiqué que la mise en place de ce centre s’est effectuée en 2021 et a été placé sous la tutelle du Premier ministre

Où il a commencé son activité de producteur exécutif de films dédiés aux parcours des martyrs. Parmi eux, celui de Zighoud Youcef et d’Ahmed Bouguerra. Sachant que ce tournage a commencé récemment. Par conséquent, ce long métrage devra être présenté dans les cinémas à partir de 2023. C’est ce dont nous informe la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes