Algérie : vers la création de 58.000 postes d’emploi en 2022

Algérie – L’annonce du Directeur général du Budget Faïd Abdelaziz au Ministère des Finances sur la création de 58.000 postes d’emploi en 2022 dans différents domaines confondus. Nous vous rapporterons les détails ce mardi 4 janvier 2022.

De passage sur les plateaux de la chaîne Ennahar TV, le Directeur général du Budget Faïd Abdelaziz a révélé hier soir, exclusivement à la chaîne, la création de 58.000 nouveaux postes d’emploi en cette nouvelle année de 2022 en Algérie. Faïd a alors annoncé que ces postes sont alors divisés en plusieurs secteurs importants.

Lors de son passage à l’émission 59 minutes économie de la chaîne Ennahar TV. Faïd a expliqué la répartition des 58.000 postes créés. Parmi lesquels on compte 10.000 nouveaux postes dans le secteur de l’Éducation. Ainsi, par la même occasion, le Directeur général du Budget a alors souligné qu’en 2021, ils ont accompli la création de 6000 nouveaux postes d’emploi dans le domaine de la jeunesse et des sports. 

En ce qui concerne la titularisation et la régularisation des contrats. En effet, durant la même année de 2021, annonce Faïd, l’élaboration d’intégrer 104.000 travailleurs dans le cadre d’un contrat de pré-emploi. Et ce, jusqu’au mois de novembre 2021. Ajoutant à cela, 45.000 dossiers qui sont en cours de d’étude. 

Emploi Algérie – Que promet encore le Directeur général du Budget, Faïd Abdelaziz pour cette nouvelle année de 2022 ?

Effectivement, le sujet de la régularisation des contrats de pré-emploi était à l’ordre du jour. Faïd a évoqué ce sujet lors de son passage à Ennahar TV. En effet, 152.000 travailleurs qui sont sous contrat pré-emploi en Algérie. Ces derniers, vont être très prochainement intégrés et titularisés durant cette nouvelle année de 2022. Chose qui donne l’espoir aux jeunes diplômés !  

Toujours selon la même source, ce dernier va consacrer le budget de 92 milliards de dinar pour la régularisation des contrats de pré-emploi durant l’année courante. C’est-à-dire 2022. Alors que la masse salariale a atteint le seuil des 3200 milliards de dinar dans la même année. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes