AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : CPA offre des crédits halal pour l’acquisition de voitures et...

Algérie : CPA offre des crédits halal pour l’acquisition de voitures et de motos

Algérie – Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) offre des crédits halal pour l’achat de voitures et de motos. Les détails à ce sujet arrivent dans cette nouvelle édition du 19 janvier 2023.

Avoir une voiture est devenu indispensable de nos jours. Néanmoins, la cherté et la rareté des véhicules sur le marché algérien ces dernières années ont rendu leur acquisition quasi-impossible. À ce propos, Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) par l’intermédiaire de Sofiane Mazari, le chef de la Division finance islamique du CPA, a annoncé accorder des crédits halal pour l’achat de voitures.

Selon le média arabophone Echorouk News TV, qui rapporte l’information, ce niveau prêt bancaire peut financer jusqu’à 90 % du prix des véhicules. Cependant, ces derniers doivent être assemblés localement. C’est ce qu’a tenu à préciser le cadre supérieur au sein du CPA au sujet des crédits halal.

Dans le détail, il s’agit de la formule de financement islamique. Celui-ci est un financement qui vous permet d’acquérir un bien sous forme halal. Ce financement s’opère via la technique de financement « Murabaha ». C’est-à-dire, le CPA propose d’acheter le véhicule de votre choix. Et vous le revendre ensuite avec une marge de bénéfice convenue et fixée d’avance.

Autre banques proposant des crédits halal

En fait, il ne s’agit pas de la première banque à proposer des crédits halal pour l’acquisition de voitures en Algérie. En effet, la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance-Banque (CNEP) avait annoncé proposer aussi la même formule il y a quelque semaines de cela. Et ce, toujours dans le cadre de la « Murabaha ».

Cela afin de permettre aux citoyens algériens souhaitant se procurer de nouveaux véhicules de tourisme d’acquérir des engins à quatre roues de fabrication algérienne. Toutefois, les bénéficiaires de ce type de crédits bancaire doivent répondre à un certain nombre de critères.

Dans un premier temps, ils doivent nécessairement avoir la nationalité algérienne et doivent aussi résider en Algérie. Aussi, l’âge du demandeur doit être compris entre 21 et 70 ans. De plus, le principal concerné doit avoir un salaire net égal ou supérieur à deux fois la valeur du SMIC.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici