AccueilActualitéAlgérieL’Algérie n'a pas atteint le « degré du danger », selon le...

L’Algérie n’a pas atteint le « degré du danger », selon le ministre de la Santé

Algérie – Le ministre de la Santé a expliqué que l’Algérie n’a pas atteint un « stade dangereux » de l’évolution du Coronavirus, comme c’est le cas en Europe, assurant que le pays dispose des capacités nécessaires pour faire face à cette crise sanitaire.

Lors de son inspection de l’état d’avancement de l’opérationnalité de l’hôpital de référence à Tipaza, le 18 mars, le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a fait savoir que « l’Algérie n’a pas encore atteint le degré du danger », et ce, grâce aux « mesures préventives anticipées prises par les autorités algériennes », rapporte l’Agence de presse officielle APS.

Dans ce sens, et reprenant la déclaration du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de son discours à la Nation, Benbouzid a assuré que la situation est maîtrisée, estimant que les cas compliqués de contamination au Coronavirus ne dépasseront pas les 5% dans tous les cas, indique la même source.

Les chiffres à retenir, selon Benbouzid

Dans le même ordre d’idées, le ministre de la Santé a fait savoir que l’Algérie dispose de tous les moyens de prise en charge des cas compliqués nécessitant la réanimation. Il détaille, en affirmant que les services de santé du pays disposent de 2500 appareils de respiration artificielle, soit 2699 lits de réanimation et 2500 autres appareils anesthésiant et de respiration artificielle.

Par ailleurs, Abderrahmane Benbouzid a indiqué que 220 cliniques privés disposant de 3 à 4 lits de réanimation, soit un total de 6000 lits de réanimation sont également inclus dans le décompte.

Le ministre de la Santé précise en outre, qu’un montant de 4.7 Milliards de dinars a été alloué aux secteur de la Santé en vue d’acquérir tous les moyens de prévention nécessaires à la lutte contre le Coronavirus en Algérie.

Egalement, un total de 250.000 bavettes sont utilisées quotidiennement, selon Benbouzid, qui assure que plus de 1.000 analyses et tests de laboratoires sont effectuées au niveau de l’institut Pasteur à Alger, ajoutant que pas moins de 100 ambulances ont été dotées de respirateurs artificiels, toujours dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici