Algérie

Algérie : Confinement, hausse des contaminations … Belhocine explique

0
confinement Coronavirus Algérie
S'abonner :

Algérie – Mohamed Belhocine, professeur en épidémiologie et membre du comité de suivi du coronavirus, alerte la communauté quant à la deuxième vague de l’épidémie en Algérie et s’exprime sur un éventuel confinement.

Le professeur Mohamed Belhocine, lors d’une interview accordée à TSA Algérie, exprime sa crainte et son inquiétude face à cette importante augmentation du nombre de cas quotidiens de Coronavirus et écarte un éventuel retour au confinement. Ce dernier explique que cette hausse est sûrement due à une sorte de laisser aller de la part de certains citoyens, qui, de même que, plusieurs d’autres pays pensaient avoir vaincu le Covid-19. 

Alors que le virus est toujours parmi nous, l’épidémiologiste explique que toutes les conditions sont réunis pour faire accroître et rapidement le nombre de cas atteints par le coronavirus quotidiennement. Notamment, il met l’accent sur le fait que les gens ne respectent plus les gestes barrières; se regroupent de plus en plus, ne mettent plus les masques dans les lieux publics. D’autant plus la baisse des températures se trouve aussi être un facteur important dans cette hausse, selon notre source le site TSA Algérie.

En effet, le professeur lance une alerte et se dit tirer la sonnette d’alarme, car il explique que si cette flambée continue de la sorte; les hôpitaux ne vont pas tarder à être blindés, et la seule façon d’y remédier à cela et de plus avoir de nouveaux cas. Le gouvernement de son côté et les citoyens sont tous deux appelés à donner d’eux-mêmes afin d’arriver au résultat voulu.

Est-ce qu’un confinement est à prévoir ?

Le professeur Mohamed Belhocine rappelle que le confinement a été bénéfique, et a été un réel ralentisseur pour la propagation du Covid-19. Toutefois, nous devons apprendre à vivre avec la pandémie; car même si le confinement a fait ses preuves, il a aussi beaucoup de points négatifs sur le plan économique et social.

C’est pourquoi, l’idée d’un re-confinement total doit être écartée. Cependant, si la situation devient ingérable vis-à-vis des hôpitaux et que le nombre de cas contaminés augmente et devient considérable; le confinement général se trouve être la seule solution pour ralentir à nouveau la diffusion du Coronavirus.  

Article recommandé :  Coronavirus en Algérie : Nombre de cas par Wilaya (Alger, Sétif, Oran)

Algérie : Report de la rentrée scolaire jusqu’au 3 novembre ?

Article précédent

Coronavirus en Algérie : Le bilan de ce 29 octobre (contaminations, décès)

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.