Algérie : des commerçants demandent la réduction des impôts

Algérie – Des commerçants ont appelé à la réduction des impôts ainsi que l’allègement des charges fiscales. Voici les détails dans l’édition de ce 17 novembre 2021.

En effet, les cadres de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) et des représentants de 35 fédérations nationales de l’artisanat et de l’entrepreneuriat ont appelé à la réduction des impôts en Algérie. Ainsi qu’à l’allègement des charges fiscales. C’est en tout cas selon les informations fournies par le quotidien arabophone, Echorouk, en ce 17 novembre.

Effectivement, cela est intervenu lors d’une réunion qui s’est tenue ce mardi en présence des fédérations en question. La rencontre a eu lieu avec la Commission des affaires économiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification de l’Assemblée populaire nationale (APN). Plusieurs points ont été soulevés, dont celui des impôts.

Ainsi, les représentants de ces 35 fédérations ont appelé à une réévaluation de la fiscalité. Mais aussi, l’allègement des les charges fiscales. C’est afin de relancer l’activité commerciale et lutter contre le commerce parallèle. D’ailleurs, les participants ont évoqué l’impact de l’épidémie (Covid-19) et du confinement sur leurs activités au cours des deux dernières années.

30 % seulement des commerçants paient leurs impôts, selon le secrétaire général de l’UGCAA

S’exprimant, par ailleurs, en marge de cette réunion, le secrétaire général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) estime que ces « charges élevées » poussent les commerçants à travailler sur le marché parallèle. Selon lui, c’est ce qui les amènent à se diriger vers le commerce informel. Leur nombre dépasse largement celui des commerçants légaux, dit-il.

Par ailleurs, toujours d’après le même responsable de l’UGCAA. Le taux des commerçants qui paient leurs impôts ne dépasse pas les 30 %. Ce qui constitue un taux bas, se désole-t-il. Selon lui, c’est en raison de l’absence des mesures fiscales concernant les pourboires.  Toujours d’après la même source précédemment mentionnée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes