Algérie : Voici comment le cambrioleur de la mosquée à Mila a été identifié

Algérie – L’arrestation du cambrioleur de la mosquée de Mila a été possible grâce au système automatique d’identification des empreintes digitales (AFIS). 

En effet, le cambrioleur de la mosquée Moubarek El-Mili, dans la ville de Mila en Algérie, a été arrêté. L’interpellation est intervenue suite à son identification à l’aide de l’AFIS, dit système automatique d’identification des empreintes digitales. Le police scientifique n’a qu’à remettre les empreintes laissées par les criminels au service de l’AFIS pour que le mis en cause soit identifié.

C’est ce qu’a rapporté le quotidien national Le Soir d’Algérie, le 8 mai. Ainsi, le présumé délinquant est un jeune âgé de 19 ans. Il s’est emparé du contenu de la caisse de la Zakât de la mosquée Moubarek El-Mili à Mila. Celle-ci est destinée aux personnes démunies. L’interpellé est aussi auteur de plusieurs autres vols dans la ville. La même source évoque notamment le vol de téléphones portables.

Le suspect fait l’objet de plusieurs plaintes déposées par les victimes. Les policiers se sont rendus à son domicile. Ils ont alors procédé à une perquisition accordée par le procureur de la République. Ils ont trouvé en sa possession la somme d’argent provenant très probablement du vol de l’urne de la Zakât. Les services de sécurité ont également mis la main sur autre chose. 

Le système AFIS prouve son efficacité 

Il s’agit de 12 téléphones portables. On a restitué ces appareils à leurs propriétaires. Dès lors, un dossier pénal a été constitué contre lui. Il comprend l’accusation de vol avec effraction à l’intérieur d’une mosquée. Le dossier pénal de cette affaire est transmis à l’autorité judiciaire territorialement compétente.

On a placé l’intéressé sous mandat de dépôt. Pour rappel, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) utilise le système automatique d’identification des empreintes digitales (AFIS). Il semble constituer une révolution dans la résolution des affaires liées à la criminalité

Ce système informatique AFIS est un outil permettant de réaliser des « identifications et recherches ouvertes ». Elles se basent sur les empreintes digitales. « Les contrevenants et malfaiteurs n’ont qu’à bien se tenir, au risque de se faire attraper par cet outil ». C’est comme ça qu’ironisent des commentateurs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé