Algérie : voici comment sont calculés les salaires de ces professionnels

Algérie – Le ministère de l’Éducation nationale dévoile les modalités de recrutement et de calcul des salaires de cette catégorie de professionnels. On vous explique tout, dans cette édition du 31 octobre 2021.  

En effet, le ministère de l’Éducation nationale devrait publier un arrêté portant sur les salaires dédiés à certains professionnels en Algérie. Et ce, dans les prochains jours. Il s’agit des enseignants contractuels occupant les postes vacants. Puisqu’il a été décidé de leur accorder les mêmes privilèges et droits. C’est-à-dire parreils à ceux des enseignants stagiaires récemment recrutés.

Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk. La même source a indiqué que le ministère de l’Éducation nationale avait officiellement signé un arrêté ministériel. C’était conjointement avec le ministère des Finances. Ainsi que la Direction générale de la Fonction publique et de la Réforme administrative (DGFPRA). Il comprend les conditions de recrutement des enseignants contractuels.

Mais aussi, les méthodes de calcul des salaires pour cette catégorie d’employés de la Fonction publique. Selon les nouvelles modifications du ministère, les enseignants contractuels seront traités de la même manière que les enseignants stagiaires. Désormais, ils recevront leurs salaires d’une façon régulière. Et ce, chaque mois sur leurs comptes courants.

Les salaires des enseignants contractuels pour les trois paliers de l’enseignement

Dorénavant, l’enseignant contractuel du cycle primaire recevra un salaire mensuel de 31.000 dinars algériens. Tandis que pour l’enseignant contractuel affecté à l’enseignement moyen touchera 33.000 dinars par mois. Concernant l’école secondaire, l’enseignant contractuel recevra 36.000 dinars.

Mais sans bénéficier de la promotion en grade qui est un privilège réservé à l’enseignant titulaire qui l’obtient tous les deux ans et demi. Toujours d’après la même source médiatique. Le salaire mensuel de l’enseignant contractuel est constitué du nombre de points indicatifs pour chaque grade. Multiplié par 45 dinars.

Cela permet d’obtenir le salaire de base. À celui-ci s’ajoutent les primes et les indemnités. Pour enfin obtenir le salaire net. Par ailleurs, le ministère de l’Éducation a procédé à la légalisation de l’emploi temporaire. Celui des enseignants qui occupent des postes vacants. Le but est préserver les droits de cette catégorie de travailleurs, soutient la tutelle. 

Pour rappel, les enseignants contractuels ont manifesté mercredi dernier devant l’annexe du ministère de l’Éducation à Alger. Où ils ont exigé leur inclusion dans des postes permanents sans restriction ni conditions.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes