Algérie : les clients de Volkswagen « abandonnés » après le départ de Sovac

Automobile – Les clients de Volkswagen en Algérie sont livrés à eux-mêmes après la rupture des relations commerciales entre le géant allemand et le groupe Sovac. On vous dévoile tout dans cette édition du 25 octobre. 

En Algérie, après cinq mois du divorce qui a eu lieu entre le constructeur Volkswagen et le groupe Sovac, beaucoup de clients se plaignent. Ils ne savent plus où se rendre pour pouvoir bénéficier du service après-vente. Notamment, les propriétaires de véhicules, de la marque allemande, immatriculés en 2018 et 2019.

Le groupe Sovac avait en effet annoncé, dans un communiqué, que le groupe allemand est à la recherche d’un autre partenaire en Algérie. Et ce, après la rupture avec son ancien collaborateur. Dans le but, de servir ses clients qui bénéficient encore de la garantie du constructeur. C’est ce dont nous informe Liberté

Selon la même source, de nombreux clients de Volkswagen en Algérie se plaignent chaque jour auprès des ateliers Sovac Algérie. Mais aussi chez les représentants régionaux du groupe local. Cependant, ils sont toujours dirigés vers le service client pour tenter de trouver une solution à leurs problèmes. 

Le groupe Sovac n’offre pas de garantie pour les véhicules vendus ces dernières années

Effectivement, le groupe Sovac affirme que son parc roulant compte actuellement 97.390 véhicules sous garantie jusqu’à 2021, et 54.693 autres qui sont supposés bénéficier du même service jusqu’à 2022. En fait, le groupe ne pourra pas assurer le service après-vente même si les ateliers sont ouverts. Sovac indique un élément crucial.

L’opérateur note que les pièces de rechange disponibles dans le stock ne sont pas reconnues par le système informatique de Volkswagen. Et ce, lors de l’identification du véhicule via son numéro de châssis. L’ex-partenaire de Volkswagen compte actuellement plus de 152.000 clients qui devraient encore bénéficier du service de garantie après-vente. Cependant, les propriétaires s’inquiètent toujours pour le sort de leurs véhicules.

On parle de ceux achetés ces dernières années. Surtout en cas de dommages majeurs. Par ailleurs, le groupe Sovac appelle ses clients à la prudence et à la patience, le temps de trouver une solution définitive à ce problème qui dure depuis la séparation avec le constructeur allemand. Toujours d’après la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes