Algérie : Chute des réserves de change à 60$ milliards de dollars

Algérie – Les réserves de change poursuivent leur chute en atteignant les 60 milliards de dollars en ce début 2020, un montant insuffisant pour couvrir 2 ans des importations algériennes.

- Advertisement -

Le nouvel exécutif de Abeldmadjid Tebboune dirigé par le Premier ministre Abdelaziz Djerad, a pris ses fonctions dans un contexte économique inédit de par les prémices de la crise violente qui attend l’Algérie. En effet, le dernier rapport financier déposé sur sa table, révèle une chute brutale des réserves de change à 60 milliards de dollars en ce début 2020; rapporte le quotidien arabophone El Khabar, qui précise que ce montant est insuffisant pour couvrir deux ans des besoins du pays.

Pour rappel, l’ex-ministre des Finances, Mohamed Loukal, prévoyait une chute des réserves de change à 51,6 milliards de dollars à la fin décembre 2020. Ce montant couvrira seulement 12,4 mois d’importations de biens et de marchandises en Algérie; a fait savoir le site économique Algérie Eco.

La facture salée laissée par Bouteflika

Ces baisses drastiques des réserves algériennes reflètent en réalité la valeur des sommes gaspillées par les gouvernements successifs sous le règne de Bouteflika. Ainsi, pas moins de 134 milliards de dollars se sont évaporées en l’espace de 6 ans, alors que les réserves de change oscillaient autour des 194 milliards de dollars en 2013.

Rappelons à cet égard que les réserves de l’Algérie ont déjà reculé à 72,6 milliards de dollars à fin avril 2019, contre 79,88 milliards de dollars à la fin de l’année 2018, soit une baisse de 7,28 milliards de dollars en l’espace d’une année. Des chiffres qui font froid dans le dos, surtout lorsque l’on sait que les réserves de change algériennes sont alimentées principalement par l’exportation des hydrocarbures.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes