15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
dimanche, 23 juin 2024
- Publicité -
AccueilFootAlgérie : Cherif Mellal derrière les barreaux.. L'ex-président de JSK mis sous...

Algérie : Cherif Mellal derrière les barreaux.. L’ex-président de JSK mis sous mandat de dépôt

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’ex-président de la JSK, Cherif Mellal, est mis sous mandat de dépôt. Dzair Daily vous dévoile tout le détail, dans la suite de cette édition du lundi 16 mai 2022.

Après plusieurs affaires juridiques, l’ex-président de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), Cherif Mellal, est suspecté d’être impliqué dans une nouvelle affaire avec la Justice en Algérie. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à lire les lignes qui suivent. Dzair Daily vous en dit tout ci-après.

En effet, l’ancien président des Lions de Djurdjura a été arrêté par la police à Tizi ouzou, ce 14 mai. Dans le détail, il a été mis sous mandat de dépôt en attendant sa présentation devant la justice dans les prochains jours. El Hayat TV relate l’information sur sa page Facebook.

- Publicité -

Au fait, cet ancien dirigeant de la JS Kabylie serait mêlé dans une nouvelle affaire. Il est soupçonné d’avoir chargé une autre personne afin de porter atteinte à l’intégrité physique de huit victimes. Ces dernières ne sont autres que des responsables actuels au club de football basé à Tizi Ouzou. Ainsi que des journalistes. 

Algérie : Ce n’est pas la première affaire juridique de Cherif Mellal 

Pour rappel, cela fait presque six mois que Cherif Mellal n’est plus à la tête de la présidence de la JSK. Laissant place au nouveau responsable des Canaris, Yazid Yarichène. Et ce, après trois ans à la tête de la Jeunesse. Il est question de ce qu’a décidé le tribunal. Ce dernier avait également expulsé l’ensemble des compagnons de l’ex-président au siège du club de football. 

À l’époque, il a été impliqué dans une affaire juridique qui l’a opposé au membre du Bureau fédéral (BF), Hakim Medane. De ce fait, l’ex-président de la JSK aurait écopé d’une peine de trois (03) mois de prison, assortis d’une amende de 100.000 dinars algériens. Et ce, en plus de l’affaire de l’actionnaire du club, Rachid Azwaw. Celui-ci aurait également déposé une plainte contre lui.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -