10.9 C
Alger
10.9 C
Alger
vendredi, 12 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Le Cheikh Chemsou suspendu, Ennahar TV recadrée par l’ARAV

Algérie : Le Cheikh Chemsou suspendu, Ennahar TV recadrée par l’ARAV

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’Autorité de régulation de l’audiovisuel a décidé de suspendre le précepteur Cheikh Chemsedine dit “Chemsou” ainsi que son programme télévisé. La décision intervient suite aux propos diffamatoires relatés; jugé de dépassement concernant une fatwa émise par le comité religieux du ministère des affaires religieuses et des Wakfs; a rapporté l’APS.

En effet, le prédicateur islamiste controversé Cheikh Chemseddine El Djazairi dit « Cheikh Chemsou »; vient d’être épinglé par l’Autorité de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) suite à un énième dépassement.

L’affaire remonte au 18 mai dernier, où le télé-prédicateur avait fait une déclaration dans son émission « Insahouni » [Conseillez-moi, ndlr] diffusée sur Ennahar TV; en réaction « contestataire » à une fatwa proférée par la commission religieuse ministérielle; stipulant qu’il est autorisé d’avancer la zakat de l’Aïd El Fitr deux ou trois jours avant la fête religieuse. Cette dernière a été émise en raison du contexte sanitaire que traverse le pays.

- Publicité -

Le sulfureux Cheikh Chemsou portait un autre avis allant à l’encontre de cette décision officielle; en expliquant que cette fatwa convertit la Zakat en une aumône « Sadaqa » dont il faut s’acquitter à nouveau »; a-t-il dit dans son programme télévisé.

Une annonce qui a provoqué la colère des érudits et cheikhs de l’Algérie, formant la commission ministérielle des affaires religieuses et des Wakfs. Au point de déposer une plainte contre cheikh Chemsou, en date du 20 mai auprès de l’ARAV; l’autorité de régulation de l’audiovisuel pour opposition inadmissible face à un juré qui ne peut faire l’objet de suspicion. Ce qui a mené à la suspension du Cheikh Chemsou et de son programme.

L’ARAV prend la situation en main et rétablit l’ordre au sein de l’établissement audiovisuel

Suite à cet incident d’interprétation, la directrice de la chaîne Ennahar TV, Souad Azouz; qui fut convoquée par l’autorité de régulation, afin d’apporter plus d’éclaircissement à propos du contenu de cet épisode peu glorieux. La patronne de la chaîne télévisée a déclaré avoir demandé au télé-islamiste Cheikh Chemsou de présenter ses plus plates excuses; afin de mettre fin à ce marasme accablant. Cependant, la demande de la directrice de la chaîne fut rejetée par Cheikh Chemsou. 

- Publicité -

Effectivement, le télé-prédicateur avoue avoir désobéi à son supérieur hiérarchique, en précisant qu’il s’est retrouvé déjà dans une situation similaire, concernant la fatwa de fermeture des mosquées. En conséquence de cette situation défavorable et contraignante, la responsable de la chaîne Ennahar TV; s’est vu dans l’obligation de mettre fin à 6 ans de collaboration avec le Cheikh Chemsou; en suspendant son émission et son contrat avec la chaîne.

https://www.facebook.com/AwrasMedia/videos/770934390105066

L’ARAV met fin à l’impunité audiovisuelle

Pour rappel, l’ARAV n’est pas à sa première intervention face aux contenus audiovisuels algériens. L’organe responsable de réguler les programmes télévisuels en Algérie n’a pas chômé durant ce mois sacré du Ramadan.

Sa première intervention a donné lieu à la suspension d’une caméra cachée « sexiste et dégradante » pour l’image de la femme algérienne; dans une émission diffusée sur Numidia TV, où il était question de répondre à un quizz pour gagner une femme « en chair et en os ». Quelques jours plus tard, La chaîne Echorouk TV a été épinglée par l’autorité de régulation suite à une controverse ayant suscité l’indignation en Tunisie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -