Algérie

Algérie : Le Cheikh Chemsou suspendu, Ennahar TV recadrée par l’ARAV

11
Cheikh Chemsou
S'abonner :

Algérie – L’Autorité de régulation de l’audiovisuel a décidé de suspendre le précepteur Cheikh Chemsedine dit “Chemsou” ainsi que son programme télévisé. La décision intervient suite aux propos diffamatoires relatés; jugé de dépassement concernant une fatwa émise par le comité religieux du ministère des affaires religieuses et des Wakfs; a rapporté l’APS.

En effet, le prédicateur islamiste controversé Cheikh Chemseddine El Djazairi dit « Cheikh Chemsou »; vient d’être épinglé par l’Autorité de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) suite à un énième dépassement.

L’affaire remonte au 18 mai dernier, où le télé-prédicateur avait fait une déclaration dans son émission « Insahouni » [Conseillez-moi, ndlr] diffusée sur Ennahar TV; en réaction « contestataire » à une fatwa proférée par la commission religieuse ministérielle; stipulant qu’il est autorisé d’avancer la zakat de l’Aïd El Fitr deux ou trois jours avant la fête religieuse. Cette dernière a été émise en raison du contexte sanitaire que traverse le pays.

Le sulfureux Cheikh Chemsou portait un autre avis allant à l’encontre de cette décision officielle; en expliquant que cette fatwa convertit la Zakat en une aumône « Sadaqa » dont il faut s’acquitter à nouveau »; a-t-il dit dans son programme télévisé.

Une annonce qui a provoqué la colère des érudits et cheikhs de l’Algérie, formant la commission ministérielle des affaires religieuses et des Wakfs. Au point de déposer une plainte contre cheikh Chemsou, en date du 20 mai auprès de l’ARAV; l’autorité de régulation de l’audiovisuel pour opposition inadmissible face à un juré qui ne peut faire l’objet de suspicion. Ce qui a mené à la suspension du Cheikh Chemsou et de son programme.

L’ARAV prend la situation en main et rétablit l’ordre au sein de l’établissement audiovisuel

Suite à cet incident d’interprétation, la directrice de la chaîne Ennahar TV, Souad Azouz; qui fut convoquée par l’autorité de régulation, afin d’apporter plus d’éclaircissement à propos du contenu de cet épisode peu glorieux. La patronne de la chaîne télévisée a déclaré avoir demandé au télé-islamiste Cheikh Chemsou de présenter ses plus plates excuses; afin de mettre fin à ce marasme accablant. Cependant, la demande de la directrice de la chaîne fut rejetée par Cheikh Chemsou. 

Effectivement, le télé-prédicateur avoue avoir désobéi à son supérieur hiérarchique, en précisant qu’il s’est retrouvé déjà dans une situation similaire, concernant la fatwa de fermeture des mosquées. En conséquence de cette situation défavorable et contraignante, la responsable de la chaîne Ennahar TV; s’est vu dans l’obligation de mettre fin à 6 ans de collaboration avec le Cheikh Chemsou; en suspendant son émission et son contrat avec la chaîne.

شمس الدين يرد على لجنة الفتوى

في أول تعليق له عن توقيف برنامجه على قناة النهار بسبب شكوى لجنة الفتوى لدى سلطة الضبط السمعي البصري، الشيخ #شمس_الدين الجزائري يرد عبر #أوراس

Publiée par ‎أوراس – Awras‎ sur Vendredi 22 mai 2020

L’ARAV met fin à l’impunité audiovisuelle

Pour rappel, l’ARAV n’est pas à sa première intervention face aux contenus audiovisuels algériens. L’organe responsable de réguler les programmes télévisuels en Algérie n’a pas chômé durant ce mois sacré du Ramadan.

Sa première intervention a donné lieu à la suspension d’une caméra cachée « sexiste et dégradante » pour l’image de la femme algérienne; dans une émission diffusée sur Numidia TV, où il était question de répondre à un quizz pour gagner une femme « en chair et en os ». Quelques jours plus tard, La chaîne Echorouk TV a été épinglée par l’autorité de régulation suite à une controverse ayant suscité l’indignation en Tunisie.

Article recommandé :  Algérie : Une série télé Algérienne suscite la controverse en Tunisie, la chaîne TV s'excuse

Voyages : Voici comment Air Algérie se prépare pour la reprise des vols

Article précédent

Voyages : Air Algérie parmi les grands transporteurs en France

Article suivant

Lire aussi

11 Commentaires

  1. Je pensais que seul le politique pouvait avoir des contradicteurs et des opposant , il s’avéré même que le religieux est infecté. En droit de libre expression quiconque pouvait donner des opinions contraires à quiconque , malheureusement l’État a ses relais inamovibles en termes de décisions. Le traitement du religieux est intimement lié à l’Islam religion d’État, c’est constitutionnel.

  2. pensez comme moi, manger comme moi, buvez comme moi chier comme moi ou sinon vous serez censuré, putain de pays à la con dirigé par des harki de merde.

  3. Maintenant qu’ il est vire, belle sœur est contente
    1 – soit qu’ il ouvre un cabinet ou il peut exercer d’exorcisme sur des ignorants
    2 – ou bien l’asile politique à l etranger,ex en U.S, mais comment il va faire : Le pervers Chemsou avait aussi conseillé aux femmes de ne pas consommer de la crème glâcée dans les lieux publics car c’est un acte indécent , etc…….la liste est longue .
    3- reste a la maison et ne bouge pas , des wahhabites rigolent
    …le virus est de partout

  4. Après avoir écouté la bande sonore de Cheikh Chemsou, je trouve qu’il avait tout à fait raison d’avancer ce qui doit être fait . Or , en Algérie , on politise même le religieux et en faire tout ce qui arrange les tenants du pouvoir même en entorse aux percepts de l’Islam. L’islam est religion d’État .

  5. Pourvu qu’il soit question de l’islam pour voir accourir Mr Mellah , n’aurait été plus utile de s’informer et de nous informer , n’est ce pas le rôle des médias. En Algerie le rite malekite permet de donner Zakat El Fitr deux ou trois jours avant la fête de l’Aid pour permettre à nos frères dans le besoin de preparer comme nous cet événement. Monsieur Chemsedinne précepteur au début de l’article est devenu prédicateur ensuite (?) trouvera bien un autre emploi sans l’aide de certains, ils se reconnaîtront.
    Certains doivent penser qu’eux seuls ont la capacité de réflexion sur ce qui est écrit par les médias en ligne ,qu’ils se détrompent j’ai plusieurs fois écrit des commentaires convaincu qu’ils ne seront jamais publiés et pour cause étant un vieux musulman du rite malekite et je dois supporter, et ce qui n’est pas aisé, tous les intégrismes de mon pays,où malgré tout il fait bon vivre ..

  6. L’islam étant religion de DIEU nul n’a le droit de s’en ériger propriétaire ! condamner autrui pour un avis religieux contraire au sien est tout simplement prétentieux ! Le comité religieux du ministère des affaires religieuses a émis une fetwa et le prédicateur chemsedine en a emis une autre sur le même sujet et aussitôt on en juge qu’il s’agit de propos diffamatoires !? Une fetwa religieuse ne peut être diffamatoire du fait qu’elle est émise selon un rite bien déterminé auquel s’identifient le prédicateur et pas mal de citoyens. Il y a divers faits, actes et comportements qui vont à l’encontre de la morale religieuse et auxquels personne n’y prête attention ! Faire de la voyance qui est illicite sous prétexte qu’on expliquerait des rêves, mentir aux citoyens en encourageant des charlatans de tous genres, soit disant guérisseurs, vendeurs de compotes faites avec je ne sais quoi et la roquia pratiquée à tra vers tout le pays par des prétendus cheikhs aux mines patibulaires sans que personne ne crie au scandale ! Se sont là, les problèmes en relations illégitimes avec la religion qu’il faut éradiquer pour que le peuple sorte de sa torpeur ! Et DIEU seul détient la vérité absolue ! Que DIEU nous guide dans la droit sentier. Quand à nos frères du comité religieux ainsi que notre frère Chemsdine qu’Allah les gratifie par sa grâce pour leurs avis religieux combien même contradictoires. Fraternellement votre.

  7. Entre aduler Dieu et se soumettre aux mafias du système il a choisi le chemin le plus logique,
    Je lui tire chapeau pour son courage de dire non à l’instrumentalisation de la religion par ce système rejeté par le peuple Algérien, bienvenu parmi le peuple Cheikh Chemseddine et merci d’avoir refusé de te soumettre au diktat du régime wahabite. Le Pouvoir au lieu de récupérer l’argent dilapidé par leurs compères, il est tenté par la Zakat destinée aux pauvres.

  8. Le commentaire de syd déterminé le niveau de votre journal.

  9. Ce pseudo cheikh qui accepte l’audiotel c’est à dire les appels surtaxés et de surcroit non portés à la connaissance du public, donc illégaux. Ëtre rémunéré par l’argent issu de l’audiotel est sujet à controverse et sûrement pas licite pour ne pas dire HARAM, en plus de l’attitude grotesque qu’il adopte en tournant à la dérision les propos de ceux là même qui recherche conseil ou autorisation légale auprès de lui, il se permet de se prétendre plus savant que ceux qui possède un doctorat et qui activent dans cadre légal et n’ont nul besoin de l’argent proscrit de l’audiotel. D’ailleurs souvent l’audiotel est pratiqué dans des contextes antinomique à la religion. Ce monsieur aurait du être empêché de pratiquer ouvertement le populisme abjecte, beaucoup ne l’aime que pour ses errances et ses sorties clownesques. Une FETWA est par essence une exception à la règle promulguée par un aréopage d’une instance dûment qualifié et dans une situation exceptionnelle, donc non soumise à critique. Quant à l’ARAV, elle est trop permissive à mon goût.

  10. Sur la bande sonore Cheikh Chemsou, explique selon les règles la notion de fatra l’aumòne donné pour valider son ramadan, je trouve qu’il avait tout à fait raison. La fatwa .de la Commission religieuse ministérielle complète d’autres fatwas basées sur leur avis personnel or des règles gèrent l’islam selon le coran. Ce genre de faits mène à l’erreur d’application. En Algérie ,le religieux se politise pour satisfaire le pouvoir même en entorsant aux percepts de l’Islam. Il n’y a pas de séparation entre islam et État.

  11. blade hogra .braka ellaho fik chamsou . chada watezoule .

Comments are closed.