Algérie : Chef Nessiba prépare le plus grand plat de couscous au monde

Algérie – À l’occasion du 60ème anniversaire de la fête de l’Indépendance algérienne, Chef Nessiba, envisage de battre un record mondial en préparant le plus grand plat de couscous au monde. On expose pour vous les détails dans la suite de ce passage.

Algérie, pays de la gastronomie ? Absolument oui à en croire le récent classement établi par le guide de voyage expérientiel, Taste Atlas. Regorgeant de goûts succulents, la cuisine algérienne figure dans le top 50 de la classification et devance tous les pays arabes. Ainsi, afin d’affirmer le statut de la cuistance DZ, la cuisinière populaire en Algérie, Chef Nessiba, a décidé de préparer le plus grand couscous, à l’échelle mondiale.

Pour les curieux, ne bougez pas ! Dzair Daily dévoile pour vous, ce lundi 4 juillet, davantage de détails sur cet événement gastronomique. Effectivement, la performance culinaire de Chef Nessiba a toujours fasciné son public. Le mélange des textures, la présentation artistique des plats, ses créations font saliver les amateurs de la cuisine. 

Algérie : la date et le lieu de l’événement gastronomique

Cette dame aux mains féériques a décidé dernièrement de valoriser le patrimoine culinaire algérien aussi séculaire qu’inépuisable. Cela, en préparant un couscous géant, ce 5 juillet 2022. Et ce, à l’occasion du 60ème anniversaire de la fête de l’Indépendance algérienne. C’est ce qui ressort des réseaux sociaux de la jeune femme.

À la fois traditionnel et moderne, ce mets à base de semoule reste le plat le plus connu dans le territoire DZ. Ce qui a poussé la youtubeuse gastronomique à mettre en œuvre un exploit en matière de cuistance et à réaliser un couscous XXL. Cette initiative vise essentiellement à déterrer et à promouvoir l’art culinaire algérien.

Il est porté à la connaissance de tout intéressé de découvrir la réalisation de Chef Nessiba que l’événement culinaire aura lieu dans le centre Saâda. Celui-ci se situe dans la commune de Soumaa, au niveau de la wilaya de Blida. Il s’agit de ce qui ressort de la publication de la spécialiste algérienne.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes