Algérie

Algérie : Les chefs d’entreprises mobilisés face au Coronavirus

0
coronavirus algérie
S'abonner :

Algérie – Des propriétaires de micro entreprises opérant dans l’hygiène, aux plus grands commerçants et chefs des plus grandes agglomérations industrielles du pays, beaucoup d’hommes d’affaires mobilisent leur potentiel matériel et financier pour contribuer à contrecarrer la progression du Coronavirus.

Dans un entretien accordé au quotidien arabophone Echorouk, Saïda Neghza, présidente de la Confédération Générale des Entreprises Algériennes, a révélé qu’un de ses membres, en plus d’avoir fait un don de fournitures médicales telles que des gants, des masques et des vêtements, a mis sa clinique située à Reghaïa, à la disposition du ministère de la Santé pour recevoir les cas suspects à dépister, et ceux confirmés et destinés au confinement.

Avant d’informer qu’une réunion, dans le but d’optimiser les opérations d’aide et de collecte de dons, avec le FCE est attendue, l’oratrice a affirmé que les membres, de la Confédération qu’elle préside, ont également fourni environ 500.000 masques et gants à l’usage de l’hôtel Mazafran, qui a accueilli un certain nombre de ressortissants algériens mis en quarantaine, dès leur arrivée sur le territoire nationale.

Le directeur général de la société pharmaceutique Biopharm, et président de l’Union Nationale des Opérateurs de la Pharmacie, Abdelouahed Kerrar, a pour sa part assuré au même média que les antiseptiques, produits par son entreprise, qui selon lui procède aussi à la distribution gratuite d’une quantité de désinfectants, sont vendus dans les officines sans marge de bénéfice.

S’agissant des produits de même nature, à savoir les antiseptiques, l’entreprise de production de cosmétiques, Vénus, a annoncé qu’elle en fournirait une autre quantité à l’hôpital de Blida. En effet, Kamel Moula, PDG des les laboratoires de parfumerie et cosmétiques Venus a décidé de faire don d’un lot de 10.000 unités de gels hydro-alcooliques, destiné aux hôpitaux et aux centres de santé de la région.

Le N°1 des richissimes algériens est de la partie

Soulignons le rôle important que continuent de jouer les associations caritatives et les jeunes bénévoles engagés dans la sensibilisation et le nettoyage de nos quartiers, tout en abordant les initiatives plus coûteuses financièrement, comme celle du Forum des Chefs d’Entreprises qui montre sa volonté de collecter des dons pour le compte du Fonds Coronavirus.  

De son côté, la première fortune Algérienne et PDG du premier groupe industriel privé en Algérie, Issad Rebrab, a réaffirmé lors de sa rencontre avec le ministre de la Santé, son intention d’acquérir un nombre considérable de respirateurs et de lits de réanimation depuis l’étranger, au profit des hôpitaux Algériens, pour aider le pays à traverser la crise sanitaire du Coronavirus. C’est en tout cas ce qu’à révélé le ministre de la Santé, lors de son passage sur les ondes de la radio nationale, ce 22 mars.

Article recommandé :  Coronavirus en Algérie : Voici les effets secondaires de la Chloroquine

« L’Algérie traverse des moments difficiles. […] Le complexe Cevital annonce sa volonté de contribuer à lutter contre cette crise dans notre pays. », avait en outre précisé le businessman Algérien et sixième fortune en Afrique selon le magazine Forbes, dans un tweet du 18 mars dernier.

Il est utile de rappeler qu’il y quelques jours, après que de riches philanthropes se sont inscrits dans la lutte contre la pandémie dans différents pays au monde, à l’image de ce qui s’est passé au Maroc voisin, les algériens se sont demandé si nos hommes d’affaires seraient capables d’imiter leurs homologues étrangers. Aujourd’hui le souhait de ces citoyens se concrétise apparemment.

L’Algérie devra puiser dans ses réserves de change pour éviter la crise

Article précédent

Coronavirus en Algérie : Les stations d’essence prennent des mesures préventives

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de